Vous voulez vous lancer dans un nouveau projet ? Tout vient à point à qui sait attendre. Il suffit parfois de bien s’informer et de prendre son temps pour réussir ce que l’on s’apprête à entreprendre. Il est donc important de ne pas brûler les étapes si l’on souhaite créer son entreprise. 

Pour commencer, il serait préférable d’analyser les bénéfices que le projet pourrait offrir et si les enjeux financiers en valent la peine. Il faudrait ensuite s’enquérir des possibilités d’aides que l’on pourrait acquérir. Après en avoir fini avec le problème de financement, on passera à la recherche de l’emplacement et le local idéal. Enfin, il faudrait l’avis d’un professionnel pour faire le point concernant le projet. 

Faire une étude de projet

Comme on l’a dit précédemment, il est primordial de confirmer la rentabilité d’un projet avant de s’y lancer. Pour cela, vous devrez être en mesure de faire une estimation quant aux coûts totaux des dépenses que vous aurez, mais aussi le chiffre d’affaire que vous prévoyez d’avoir. En calculant ces chiffres là, vous devriez être capable d’estimer l’argent qu’il vous restera en tant que bénéfice brut, et si ce dernier sera suffisant. 

Vous serez obligé de vous informer avant de lancer votre propre entreprise, sur les rémunérations que vous pourriez toucher en tenant compte de vos hypothèses d’activité. 

Si en étudiant vos ressources, vous en manquer et que le projet est riche de promesses, il serait judicieux de chercher un moyen pour compléter vos propres moyens de base, en ayant recours à des emprunts par exemple.

Faire une étude financière

On encourage souvent les personnes ambitieuses ; c’est pour cela que si l’on veut créer sa propre entreprise mais qu’un manque de moyens est handicapant, il existe toujours des dispositifs d’aide. 

Pôle emploi est à l’image même de ces aides : Vous pouvez décider de vous lancer dans la création de votre propre entreprise et continuer quand même à recevoir vos allocations chômage, ou bien une partie (ARCE).

Il est aussi possible de demander des prêts particuliers pour les créateurs d’entreprise, surtout si l’idée est innovatrice et particulière.

BPI France et France active encourage les personnes animées d’ambition et permettent des garanties sur les prêts bancaires. 

N’oublions pas l’ACRE (anciennement appelé ACCRE) qui concernent tous les créateurs et repreneurs d’entreprises.

Bien-sûr, le fondement du projet est son financement. Il faudrait s’organiser quant à l’étude de cet aspect financier : c’est grâce à ces organisations, dans un tableau financier, que vous pourrez vous positionner quant à votre projet. Pour déterminer le financement d’un projet, il faudrait répertorier vos propres ressources financières pour créer votre entreprise et décider si un recours à des aides financières est nécessaire. 

Si vos ressources personnelles vous permettent de payer l’ensemble de vos investissements et à faire marcher l’entreprise en encaissant les bénéfices, alors cette partie de votre travail est bouclée. 

Mais si vos ressources personnelles sont insuffisantes et que vous vous voyez contraint d’avoir besoin d’aide extérieur, alors il faudra élaborer un plan pour trouver ce financement extérieur. Cette étape-là du plan est incontournable. Il sera nécessaire de faire ses propres recherches pour trouver un moyen de prêt adéquat (BPI France ou France active par exemple).

Définir l’emplacement idéal

Trouver son lieu de travail peut paraitre chose facile, mais attention, c’est un moment très important avant de lancer une entreprise. La recherche du local doit se faire minutieusement, en alliant un choix stratégique mais aussi agréable. 

Il faut établir au préalable avant d’entamer la visite, une liste des attributs requis : l’emplacement, la surface, le prix… Si au moment des recherches, rien ne se présente avec les caractéristiques adéquate, rien ne sert de se jeter sur la première occasion. Il vaut mieux attendre pour satisfaire sa vision primaire de ce qu’aurait été son entreprise, parce que si on se précipite, un bail commercial ne pourra être résilié d’une manière anticipée qu’à partir de 3 ans. 

Cette étape ne concerne pas les professionnels qui souhaite se lancer indépendamment dans une nouvelle activité et qui travaillent chez leurs clients : on parle alors de domiciliation de l’entreprise.

Avoir l’avis d’un professionnel

Un dernier point à aborder avant de lancer sa propre entreprise serait de se concerter avec un professionnel concernant le projet. Avoir l’avis d’un professionnel avant de commencer votre projet est tout d’abord rassurant : il saura détecter les failles qui pourraient saboter vos ambitions. Il vous rappellera vos oublis, et vous offrira ses conseils juridiques quant à la gestion de votre entreprise. Cette étape est importante est nécessaire au fonctionnement futur de votre entreprise.

Les outils indispensables pour créer son entreprise

 

NOUVEAU 

Découvrez notre dernier livre blanc sur les outils indispensables pour lancer son activité !  

 

L'e-book est dans votre boite mail !

Pin It on Pinterest

Share This