Entreprendre au féminin en 2020

Entreprendre au féminin en 2020

Les femmes font des percés incroyables en matière d’entrepreneuriat. Nous voyons de plus en plus d’entreprises appartenant à des femmes, de femmes investisseurs… c’est devenu un signe d’honneur, d’égalité, de progrès, et c’est valorisé.

Le financement des femmes entrepreneurs ne suit pas le rythme de l’augmentation des autres types de soutien. Même si aujourd’hui, les femmes sont soutenues, promues et encouragées dans leur projet de création d’entreprise, ce qui a conduit à un grand succès. On constate une certaine difficulté à obtenir le financement nécessaire à leur réussite. Il est important de rappeler que l’aide et le soutien financier augmentent fortement cette année.

Femmes entrepreneurs, quel type d’aide dois-je demander en 2020 ?

En France, démarrer et développer son entreprise en 2020 reste un défi. Vous aurez peut-être besoin d’aide pour en savoir plus sur les mesures à prendre pour que votre rêve d’entreprendre devienne réalité.

Il existe plusieurs associations qui soutiennent les femmes entrepreneurs surtout pour l’élaboration de plans d’affaires. Vous pouvez aussi suivre un tutorat, une formation, des conseils, emplois, etc. Il s’agit notamment de structures suivantes :

  • Femmes Actives Mouv’
  • Adie : fournit un financement, une assistance en matière d’assurance et un soutien aux femmes entrepreneurs.
  • Egalitere : offre un soutien et une formation aux femmes entrepreneurs.
  • Forcefemme: soutient les femmes de plus de 45 ans
  • Hellowilla : offre un soutien aux femmes entrepreneurs dans leur projet en proposant un espace coworking, un réseau et partage.

Il existe de nombreuses initiatives de ce type, pour ne citer que quelques exemples. Certaines organisations opèrent au niveau national, d’autres au niveau régional ou municipal. Ces organismes offrent différents types de soutien. Ce qui vous permet de cibler ceux qui répondent le mieux à vos attentes.

Il existe des organisations spécialisées dans le soutien aux femmes entrepreneurs dans un domaine particulier : création d’entreprise ou startup, technologie, etc. Ces domaines exigent une expérience axée sur ce type d’entrepreneuriat, de sorte que des organismes plus spécialisés peuvent mieux vous guider et vous soutenir.

Femmes entrepreneurs : comment chercher un financement en 2020 ?

Le financement est un autre aspect important de l’entrepreneuriat féminin. Le moyen le plus simple de trouver un financement pour votre entreprise est d’utiliser vos propres économies. Mais tout le monde n’a pas assez d’argent pour financer son entreprise. Certains projets d’entreprise nécessitent trop d’investissements et ont donc besoin d’un financement externe.

Il existe donc diverses ressources financières accessibles exclusivement aux femmes entrepreneurs. Il s’agit, par exemple, des aides suivants :

  •  Garantie EGALITE Femmes : une subvention créée par FRANCE ACTIVE destinée pour les femmes entrepreneurs pour faciliter l’obtention d’un prêt bancaire et pour financer leurs projets. Cette structure permet d’obtenir une garantie couvrant au maximum 80% du prêt, avec un plafond de 50 000 euros.
  • Plans d’action régionaux (PAR) : Chaque région a son propre plan d’action pour les femmes, avec des mécanismes différents. Ces plans offrent non seulement une aide financière, mais aussi un soutien aux projets ou aux associations.
  • Clubs Locaux d’Épargne pour les Femmes Entrepreneurs (CLEFE) : il s’agit de clubs dont l’objectif est de financer la création ou le développement d’une entreprise créée ou dirigée par une femme. Après avoir étudié le projet, le CLEFE vous fera un prêt.

Entre autres, il existe de nombreux concours pour promouvoir la création d’entreprises féminines, comme le Prix de l’Entrepreneur Responsables ou la Bourse de Création d’Entreprise Michelle Maugain.

Comment promouvoir une entreprise féminine?

On constate une plus grande représentation des femmes dans le monde de l’entrepreneuriat avec des compétences extraordinaires. Ce sont autant d’illustrations pour pousser les femmes à réussir en tant qu’entrepreneurs.

Avoir un bon concept

La création d’une entreprise est un projet qui nécessite une préparation et une réflexion. Il ne suffit pas de trouver une bonne idée, il faut aussi se poser les bonnes questions et élaborer un plan solide. La création de votre entreprise prend du temps et nécessitera probablement un investissement personnel et financier considérable.

Agir en conséquence

Avant de créer une entreprise, vous avez besoin de connaitre quelques paramètres de réussite. Il faut savoir arrêter de trop penser et de changer d’avis. Une entreprise se développe rapidement lorsqu’on agit en conséquence. L’action est la clé du succès.

Avoir les ressources nécessaires

Il est toujours utile d’avoir les ressources nécessaires pour soutenir votre entreprise. Un soutien  financier des investisseurs ou des sociétés est toujours vivement recommandé pour lancer une entreprise. Il existe beaucoup de réseaux destinés à aider les femmes à créer des entreprises.

Par ailleurs, les investisseurs doivent montrer l’exemple et rester loin des préjugés lorsqu’il s’agit des entreprises qu’ils veulent financer. Ce n’est que de cette manière que nous verrons plus d’entreprises dirigées par des femmes recevant du financement auquel elles ont droit.

Avoir une vision à long terme

Vous devez investir dans la vision à long terme. Les efforts permettront aux  femmes entrepreneurs d’atteindre leur plein potentiel. Ces systèmes de soutien doivent être égaux. Avec les mêmes possibilités de financement dédié aux hommes entrepreneurs si l’on veut que les femmes atteignent leur plein potentiel en tant qu’entrepreneurs.

Développer une stratégie de communication

Une fois qu’une entreprise est réellement établie, les femmes entrepreneurs ont besoin de meilleurs outils pour se développer et gérer leurs entreprises. Toute promotion de votre entreprise nécessite un plan de communication cohérent et efficace.

En termes financiers, il est toujours possible de faire appel aux services d’une agence de communication spécialisée. Heureusement, il existe de nombreuses structures qui aident une jeune entreprise féminine à créer une stratégie de communication sans grand budget, à condition qu’elle se fixe des objectifs clairs et optimise ses ressources.

Construire une image de marque

La marque est la chose la plus importante. Car si elle n’est pas maîtrisée, elle peut devenir un obstacle au développement de l’entreprise. Il est donc extrêmement important de le façonner dès les premiers stades de sa croissance, ainsi que pendant toute la période de développement de sa structure.

 Investir dans la publicité

La publicité des entreprises est le moyen le plus efficace de sensibiliser et d’attirer de nouveaux clients, surtout pour les entreprises féminines. Les canaux publicitaires actuels sont très divers et offrent de nombreux moyens de communication pour promouvoir votre entreprise, parfois à faible coût.

Fournir des informations sur l’internet

Quel que soit le secteur d’activité de votre entreprise, le web est le canal le plus accessible pour promouvoir une entreprise. Une stratégie de communication en ligne bien pensée et bien conçue peut avoir un impact très positif sur votre visibilité sans engendrer de dépenses importantes.

Communauté des femmes entrepreneurs

Il existe différents réseaux et communautés pour les femmes entrepreneurs. Le développement de votre réseau reste l’une des clés du succès. Le réseau est un groupe de personnes qui ont des intérêts communs et cherchent à s’entraider. Le réseau a plusieurs objectifs : échange, partage d’expériences, soutien, protection des intérêts communs, création d’opportunités et autres.

On peut compter sur de nombreux réseaux et communautés de femmes entrepreneurs notamment : Actionn’elles, voir aussi mampreneures (pour les mères qui créent une entreprise), et ce ne sont là que quelques exemples.

Les succès des femmes entrepreneurs

Le succès des entreprises féminines est bien connu. Elles peuvent générer des profits. Ces femmes entrepreneurs sont des exemples pour les prochaines générations. On peut citer quelques exemples qui sont les suivantes :

  • Pauline Laigneau, la fondatrice de la boutique en ligne de bijoux de luxe Gemmyo.
  • Céline Lazorthes, qui a créé le célèbre site de cagnotte en ligne Leetchi.
  • Cécile Reinaud et sa marque de vêtements de maternité, Serafine, qui a notamment séduit la duchesse de Cambridge Kate Middleton ou des stars comme Marion Cotillard ou Claudia Schiffer.
Pauline Laigneau | Céline Lazorthes | Cécile Reinaud

 Les aides financières et d’accompagnements sont mises à votre disposition  pour développer la création des entreprises féminines.

Budget communication & marketing

Budget communication & marketing

Quel budget prévoir pour la communication marketing ?

Le budget communication marketing peut être très simple et important, ou plutôt complexe et détaillé. Tout dépend de la manière dont il est utilisé et du montant du risque ou de l’argent. Des questions doivent être  posées avant de préparer un budget de communication marketing afin de répondre aux objectifs de développement.

En fonction du chiffre d’affaires

Avant de prévoir un budget communication marketing, il est important de fixer une limite budgétaire. En principe, le budget de communication d’une petite entreprise devrait se situer entre 5 et 20 % de son chiffre d’affaires. Cette estimation varie en fonction de la maturité de l’entreprise et des clients cibles.

Tapez fort dès le début

Si vous débutez, contrairement à certaines idées reçues, votre budget doit être beaucoup plus élevé au début. Il va falloir prévoir au moins 10 à 15 % de votre chiffre d’affaires prévisionnel. Certaines entreprises investissent même de 20 à 50 % au début. Il est important de tenir compte de cette proportion lors de l’élaboration du business plan. L’entreprise doit avoir les moyens d’investir pour avoir un retour de développement.

En fonction des périodes d’investissements

Comme votre budget de communication est basé sur votre chiffre d’affaires, les périodes d’investissement doivent être déterminées annuellement. Le budget doit être réparti au cours de l’année en fonction de vos objectifs de développement et des actions à mener. Le marketing d’une entreprise ne se construit pas en une seule année. Une bonne stratégie de communication se construit sur plusieurs mois, plusieurs années, étape par étape et avec un bilan annuel.

Afin d’optimiser au maximum les investissements, vous devez définir les priorités. Cela dit, voici quelques étapes générales et éléments à prendre en compte lors de l’élaboration d’un budget. Ces étapes se concentrent sur un simple budget de dépenses, au lieu d’un budget qui comprend à la fois les revenus et les dépenses. Alors, pour vous aider à prévoir un budget communication marketing, il faut commencer par :

Dressez la liste de tous les éléments de vos objectifs qui ont des coûts associés

Commencez par vos objectifs de marketing et de communication définitifs et approuvés. Pour chacun d’eux, énumérez les articles qui vous coûteront d’une manière ou d’une autre, qu’ils soient achetés, décorés, expédiés, etc. Par exemple, si vous envisagez d’ajouter un questionnaire en ligne à votre site web, vous aurez peut-être besoin d’un budget pour un développeur web ou même un tout nouveau Community Manager.

Par contre, la plupart des personnes chargées de la communication dans les organisations n’ont pas besoin d’inclure les coûts internes tels que les salaires et la papeterie, mais renseignez-vous sur ce qu’attend votre organisation.

Ajouter les « affaires courantes »

Commencez par votre liste à l’étape 1, qui est une liste de tous les éléments de vos activités qui se rapportent à un certain type de dépense. Ajoutez maintenant les « affaires en cours » qui n’ont pas encore été examinées. Il s’agit d’initiatives qui sont menées pendant une année supplémentaire.

Cela inclut également les dépenses courantes que nous oublions parfois, comme les abonnements aux photos d’archives ou  des outils de médias sociaux comme Hootsuite. Et si les coûts d’infrastructure tels que l’hébergement de sites web et les abonnements aux URL sont à votre charge et à votre budget, veillez à les inclure également.

Créer un document budgétaire

Il existe des milliers de modèles et d’options budgétaires. Bien que vous puissiez avoir des préférences personnelles où vous avez trouvé un bon exemple en ligne, nous vous recommandons de suivre le format du budget de votre entreprise.

Dans la plupart des cas, votre budget fait partie d’un budget global de votre entreprise. Il est donc avantageux d’utiliser le même format que votre structure et d’organiser les lignes budgétaires en fonction des lignes budgétaires existantes de votre entreprise.

A titre illustratif, le fait de suivre le même format peut faciliter l’approbation de votre budget, car il est familier et cohérent avec le format utilisé et géré par les personnes qui décident si vous recevrez ou non l’argent.

De plus, il sera plus facile de contrôler et de suivre les lignes budgétaires tout au long de l’année pour s’assurer qu’ils contiennent les bons éléments. Par exemple, si vous regardez les rapports mensuels de votre organisation et que le montant apparaît dans le mois où vous n’avez pas dépensé d’argent sur cette ligne budgétaire, vous pouvez rapidement identifier une erreur possible ou une mauvaise affectation des fonds.

6 conseils pour faire un Facebook live professionnel

6 conseils pour faire un Facebook live professionnel

On ne peut que conseiller à un entrepreneur de se jeter à l’eau et de faire un Facebook live pour dynamiser sa communauté. Mais quitte à faire les choses, autant les faire correctement ! Voici donc 6 conseils pour faire un Facebook live de qualité quand on est un professionnel.

Une bonne connexion Internet

Avant de faire un gâteau, on doit vérifier si son four fonctionne. C’est à peu près la même chose pour un Facebook live : votre connexion Internet est votre instrument de travail.

Vous vous apprêtez à diffuser un live qui sera regardé simultanément par un grand nombre de personnes – en tout cas, on vous le souhaite ! Votre connexion ne doit pas vous faire défaut, auquel cas votre audience pourrait être perturbée par la mauvaise qualité de streaming et quitter le live.

Pour que votre connexion soit optimisée, n’hésitez pas à vous positionner à un endroit où votre signal Wi-fi est meilleur, où à vous brancher à votre câble ethernet si ce n’est pas déjà fait. 

Préparez le terrain

Si personne n’est au courant de la diffusion de votre live, vous risquez de vous retrouver sans audience le moment venu. Il est essentiel de préparer le terrain et de parler de votre live en amont.

Vous avez déjà une communauté qui vous suit sur les réseaux sociaux : utilisez donc ces différentes plateformes sur lesquelles vous êtes actifs pour communiquer sur votre live. Dites à votre communauté l’heure à laquelle vous prévoyez de vous connecter, quel sera le sujet de votre live, les thèmes que vous souhaitez aborder…

Essayez de préparer le terrain avec une communication engageante, et de piquer la curiosité de votre communauté. Pourquoi ne pas créer un événement Facebook, par exemple ? En d’autres mots, créez du suspense !

Présentez-vous

Avant de vous exprimer, prenez le temps de bien vous présenter, vous, et votre entreprise. 

Si vous choisissez de faire un live public, il y aura parmi votre audience des interlocuteurs extérieurs à votre communauté, qui ne savent pas forcément qui vous êtes, ni les raisons pour lesquelles vous avez lancé un live. Expliquez-leur de quoi vous parlez.

D’ailleurs, puisque le concept du live est une interaction en direct, certains d’entre eux vont prendre le live en cours de route. N’hésitez pas à renouveler votre présentation plusieurs fois si vous constatez des connexions tardives.

Un live interactif

Tout l’intérêt du live est de pouvoir interagir avec votre audience. Incitez votre audience à vous écrire des commentaires pendant le live, auxquels vous pourrez répondre directement, par exemple.

Demandez-leur également de vous montrer s’ils apprécient ce moment en réagissant au live ou en le partageant

Tirez profit de votre live

Vous êtes un professionnel, et votre live a pour but de vous faire connaître. Tirez profit de ce contact direct avec votre communauté, et potentiellement avec une nouvelle audience, pour fidéliser vos clients.

Profitez de l’occasion pour mettre en description un lien vers votre site Internet, ou vers les différentes plateformes sur lesquelles vous êtes actif. 

Vous pouvez également inciter oralement vos interlocuteurs à s’abonner à vos différentes pages, à activer les notifications quand c’est possible, pour qu’ils restent en contact avec votre actualité.

Restez vous-même !

Lorsque les utilisateurs de Facebook regardent un live et y participent, ils veulent avant tout passer un bon moment.

Ne faites pas de votre live professionnel un événement trop sérieux, qui pourrait devenir barbant. Au contraire, n’hésitez pas à y insuffler votre personnalité dans votre façon de parler et dans votre gestuelle.

En restant vous-même, vous mettrez à l’aise votre audience, et vous lui permettrait de s’identifier à vous plus aisément.

Maintenant que vous connaissez la recette d’un bon Facebook live professionnel, plus rien ne vous empêche de vous lancer ! Bonne chance à vous !

Techniques de vente

Techniques de vente

Vendre consiste à faire passer un message dans le but de faire adhérer

Découverte client

la découverte du client est une phase préliminaire du cycle de vente. Elle consiste en un jeu de questions/réponses entre le vendeur et le prospect pour mieux cerner besoins, motivations d’achat et personnalité. Passez de l’écoute passive à l’écoute active. La méthode BEBEDC est simple à utiliser et s’applique à toutes les situations de vente.

  • Besoin : identifier le besoin du client de manière précise pour l’anticiper et l’influencer ;
  • Enjeu : évaluer l’impact de l’achat ou du non achat sur le fonctionnement de l’entreprise ;
  • Budget : poser les bonnes questions pour évaluer l’enveloppe de votre prospect ;
  • Échéance : l’enjeu est de maîtriser le cycle de vente et les prises de décisions
  • Décideurs : se poser la question suivante “Qui dans l’entreprise est susceptible de ne pas valider le choix de mon produit pour en choisir un autre ? » ;
  • Compétiteurs : évaluer la concurrence en posant des questions directes ou indirectes à votre client.

Besoins clients

Connaître et comprendre les besoins du client est au centre de toute entreprise fructueuse, qu’elle vende directement à des personnes ou à d’autres entreprises :

  1. Qui ils sont
  2. Ce qu’ils font
  3. Pour quelle raison ils achètent
  4. À quel moment ils achètent
  5. De quelle façon ils achètent
  6. De combien d’argent ils disposent
  7. Ce qui les satisfait dans l’acte d’achat
  8. Ce qu’ils attendent de vous
  9. Ce qu’ils pensent de vous
  10. Ce qu’ils pensent de vos concurrents

Négociation commerciale

Vous devrez convaincre avec la technique des 4 C :

  • Contact : le premier contact avec votre prospect conditionne l’entretien, vous devez faire une bonne impression (entretien commercial physique, par téléphone ou visioconférence).
  • Connaître : identifiez les besoins du client de manière claire pour lui proposer le meilleur produit. Laissez le prospect s’exprimer (écoute active), posez des questions (questions ouvertes/fermées), prenez des notes, n’hésitez pas à reformuler vos arguments pour être sûr d’avoir bien compris ses besoins.
  • Convaincre : utilisez des arguments adaptés en adoptant une posture de challenger (utiliser la méthode CAB).
  • Conclure : dans cette ultime étape (closing), gardez confiance en vous, c’est la clé d’une conclusion de vente réussie. Avoir un mental de gagnant est essentiel pour instaurer un rapport de confiance mutuelle avec votre interlocuteur.

Calculs commerciaux

Vous devrez maîtriser un certain nombre de calcul comme :

Prix de vente HT = coût d’achat + marge brute
Coût de revient = coût d’achat + frais de vente
Taux de marque = marge brute HT / Prix de vente HT
Taux de marge = marge brute HT / Coût d’achat HT

TVA  4 taux légaux en France : 20 % – 10 % – 5,5 % – 2,1%

Pin It on Pinterest