Comment mettre en place une stratégie efficace de marketing digital ?

Comment mettre en place une stratégie efficace de marketing digital ?

[Article Invité]

La stratégie de marketing digital est centrale dans la vie de tout entrepreneur. Plus encore, lors de la création d’une entreprise, le marketing digital permet de recruter rapidement ses premiers clients : il est donc essentiel pour le lancement d’une activité !

Qu’est-ce que le marketing digital ?

Le marketing digital est l’ensemble des outils et méthodologies que l’on peut mettre en place pour vendre un produit ou un service sur le web. Derrière cette expression se cache une multitude de solutions : site internet, réseaux sociaux, publicité, référencement…

Pas toujours facile de s’y retrouver au milieu de tout cela, d’autant plus que les outils et les usages évoluent très vite. Savez-vous par exemple qu’il y a aujourd’hui plus consultations de sites web depuis un téléphone que depuis un ordinateur ?

Se former et se tenir au courant des nouveautés et des évolutions du marketing digital est primordial pour assurer à son entreprise une croissance pérenne. Ne pas tirer profit de ces outils reviendrait à laisser tout le champ libre à ses concurrents !

Vous souhaitez mettre en œuvre une stratégie efficace de marketing digital ? Plusieurs voies s’offrent à vous :

Faire appel à une agence spécialisée en marketing digital

La solution facile de faire appel à une agence n’est pas forcément adaptée à toutes les entreprises.

Avantage : vous collaborerez avec des consultants et des spécialistes compétents, qui vous proposeront des solutions sur mesure.

Inconvénient : le coût, principalement. Comptez entre 500 et 2 000 € par jour de travail.

Se lancer dans le marketing digital

Il vous faudra de la motivation et beaucoup de temps, mais c’est possible.

Avantage : vous n’avez rien à dépenser, et vous avez la main sur toute votre stratégie.

Inconvénient : cette solution peut vite devenir chronophage et être techniquement complexe.

Se faire accompagner : la solution idéale

Vous n’avez pas beaucoup de temps libre, et pas de gros budget ? Il existe une troisième solution, proposée par Super Colonel.

Concrètement, une stratégie de marketing digital est élaborée sur mesure pour vous, un coaching vous est proposé chaque mois, ainsi que l’accès à des formations sur les outils les plus adaptés à votre activité. Tout cela pour moins de 100€ par mois. Plutôt pratique, non ?  Plus d’informations en cliquant ici.

Pour conclure

Choisissez la solution la plus adaptée à vos besoins, et lancez-vous !

Et surtout, n’oubliez pas : le plus important est d’être régulier dans la mise en œuvre de votre stratégie.

Quelles sont les mentions obligatoires à mettre sur une facture en 2021 ?

Quelles sont les mentions obligatoires à mettre sur une facture en 2021 ?

Le métier d’entrepreneur s’apprend : il y a beaucoup de détails techniques et administratifs qu’il faut connaître et maîtriser pour faire tourner une entreprise, et parfois, on peut s’y perdre.

Par exemple : comment fonctionne un système de facturation ? Que faut-il écrire sur une facture ? Quelles sont les mentions obligatoires à ne surtout pas omettre lorsque l’on remplit une facture en 2021 ?

Quand est-il obligatoire de faire une facture ?

Première étape : la création d’une facture. Quand est-elle obligatoire ? Quand êtes-vous tenus d’établir une facture à l’attention de votre client ? La réponse dépend des cas.

  • De professionnel à professionnel : la facture est obligatoire dans tous les cas de transaction commerciale entre professionnels. Elle doit être obligatoirement émise au moment de la prestation (s’il s’agit de service) ou de la livraison (s’il s’agit d’une vente). 
  • De professionnel à particulier : il y a deux cas de figure possible. 
  • Dans le cas d’une vente de marchandise, l’établissement d’une facture n’est obligatoire que pour les professionnels assujettis à TVA, ou bien à la demande du client.
  • Dans le cas d’une prestation de service, l’établissement d’une facture est obligatoire au-dessus de 25€, ou bien à la demande du client.

La facture doit toujours exister en double : une pour l’émetteur, et une pour le client.

Que faut-il obligatoirement inscrire sur une facture ?

Il y a un certain nombre de mentions obligatoires à faire apparaître sur une facture. 

  • Le nom du vendeur (ou raison sociale), ainsi que l’adresse du vendeur, et l’adresse de facturation différente le cas échéant.
  • Le numéro d’immatriculation au RCS (Registre du Commerce et des Sociétés), ainsi qui la ville du greffe d’immatriculation pour les sociétés.
  • Pour les sociétés : la forme de la société et le montant du capital social de celle-ci.
  • Le nom et l’adresse de l’acheteur.
  • Si l’opération est supérieure à 150€ HT, le numéro d’identification de TVA?
  • La date d’établissement de la facture
  • Le numéro de facture : il doit être unique et être cohérent avec le reste des factures établies par l’entreprise, suivant une suite chronologique.
  • Le numéro du bon de commande
  • Le détail de la vente : doit apparaître sur la facture la nature des marchandises vendues ou leur référence, et le détail des prestations le cas échéant.
  • Doivent apparaître les quantités (combien de marchandises par exemple).
  • Le prix à l’unité HT et le montant des remises le cas échéant.
  • Les taux de TVA appliqués, le montant de la TVA le cas échéant. S’il n’y a pas de TVA, la référence de l’article du code général des impôts qui le justifie.
  • La date du règlement prévue.
  • Le montant total à payer
  • Doivent apparaître les conditions d’escompte relatives au paiement, et les pénalités de retard le cas échéant.

Toutes ces mentions doivent apparaître obligatoirement sur la facture, à partir du moment où elles ont lieu d’être.

Quelles mentions facultatives peut-on inscrire sur une facture ?

Il existe quelques mentions supplémentaires qui peuvent apparaître sur votre facture, mais qui restent toutefois facultatives.

  • Le nom de votre marque
  • Le nom de votre enseigne
  • Les conditions générales de vente fixées par vos soins
  • Le détail des divers moyens de paiement acceptés.

Si l’une ou l’autre de ces mentions vous paraît pertinente pour votre acheteur, vous pouvez donc décider de la faire apparaître sur votre facture.

Erreur ou oubli : que risquez-vous ?

Comme dit, l’établissement d’une facture est obligatoire sous certaines conditions, et l’apparition des mentions obligatoires est, de fait, obligatoire. Ne pas respecter ces obligations peut générer des sanctions.

On parle de défaut de facturation. C’est un délit passible d’une amende pouvant aller jusqu’à 75 000€ si une personne physique est concernée, et 375 000€ si une personne morale est concernée.

Le défaut de facturation (une facture inexistante) peut entraîner une amende à hauteur de 50% du montant de la transaction.

Concernant les inexactitudes et les omissions sur la facture, une amende fiscale d’un montant de 15€ par erreur est prévue. Cette amende fiscale ne peut pour autant pas excéder un quart du montant de la facture.

Les réseaux sociaux en 2021

Les réseaux sociaux en 2021

De nos jours, les internautes sont ultra connectés. Le mobile qui est désormais l’écran de connexion numéro un et les réseaux sociaux, auxquels les plus jeunes consacrent un tiers de leur temps de surf quotidien…

Depuis la création des réseaux sociaux, c’est la première fois dans l’histoire que le budget réservé à la publicité digitale excède celui réservé à celle classique (la presse papier, la télévision, etc.). Pour faire simple, notez juste que l’influence des réseaux est en progression constante ces dernières années.

Les chiffres clés de l’usage des réseaux sociaux dans le monde en 2020

Parmi les nombreuses statistiques dévoilées par l’étude Hootsuite et We Are Social, sur 7,75 milliards d’individus dans le monde, on recense :

  • 5,19 milliards d’utilisateurs de téléphones (67%)
  • 4,54 milliards d’internautes (59%)
  • 3,8 milliards d’utilisateurs actifs des réseaux sociaux (49%)
  • 3,75 milliards d’utilisateurs des médias sociaux sur mobile (99%)
Le digital dans le monde en 2020. Crédits photo : We Are Social / Hootsuite.
L’évolution des internautes entre 2015 et 2020. Crédits photo : We Are Social / Hootsuite.

Les réseaux sociaux, les tendances en 2021 

Les sites web les plus visités dans le monde. Crédits photo : We Are Social / Hootsuite.

YouTube : le top des vidéos

YouTube dispose plus de 2 milliards d’internautes actifs et s’impose dans le secteur du contenu vidéo. Il est fort probable que rien ne change concernant cette tendance durant l’année en cours, car selon les analyses effectuées, plus de 85% des informations qui circulent sur WhatsApp, Facebook ou Instagram en 2020 sont des vidéos. On peut donc noter qu’en la matière, YouTube occupe une meilleure place dans le classement des réseaux sociaux tendance de l’année. Pour apporter plus d’innovation, il a même lancé plusieurs autres formats de publicités, dont le Shopping Ads, le Bumper Ads…

La réalité virtuelle, le direct en 360°, les cartes sur les vidéos en fin de lecture, le live streaming… sont autant d’innovations qui présentent le réseau YouTube comme incontournables parmi les réseaux sociaux de l’année. 

Facebook : une plateforme toujours incontournable en 2021 

Malgré sa baisse de concurrence des autres plateformes, la place de Facebook n’a jamais changé. Il occupe toujours la première place et compte aujourd’hui près de 3 milliards d’utilisateurs actifs. Si malgré tout, le nombre actif augmente toujours, c’est précisément à cause du fait que le réseau social ne manque pas d’innover. Aussi, gardez en tête que Whatsapp et Instagram sont des réseaux sociaux populaires des jeunes qui sont gérés aujourd’hui par le géant Facebook. 

Mark Zuckerberg propose aux utilisateurs de son réseau social plusieurs fonctionnalités très populaires à savoir : plusieurs formats de publicités, Whatsapp Ads, Messenger Ads, Product Ads, Leads Ads, les vidéos live, Facebook Canvas… En s’équipant également de l’Oculus Rift, Facebook s’est lancé également dans la course à la réalité virtuelle.

Instagram : la plateforme des stars

Tout comme Facebook et YouTube, le nombre d’utilisateurs actifs sur Instagram ne cesse d’augmenter (plus d’1 milliard d’utilisateurs actifs). S’il connait toujours plus de succès, c’est grâce au changements apportés. En plus d’utiliser les algorithmes de publication de Facebook, Instagram possède également de nouveaux formats de publication comme le carrousel, les stickers, la musique, les loops et d’autres. 

Whatsapp : tout miser sur l’interpersonnel

Près de 2 milliards utilisent l’application de messagerie Whatsapp et compte 10 millions de visiteurs chaque jour. D’après les rumeurs, au cours de cette année, la publicité pourrait apparaître dans Whatsapp. Si cela arrivait, ce réseau social deviendrait incontournable parmi tant d’autres en matière de marketing. 

Snapchat : toujours efficace chez les jeunes

Concernant Snapchat, il faut dire que c’est l’une des plateformes les plus utilisés. Elle compte environ 195 millions d’utilisateurs. En effet, tout comme Facebook, plusieurs modifications ont été apportées à cette plateforme. C’est le cas des publicités 3V verticales, l’onglet ‘’Discover’’, les filtres sponsorisés. Ce n’est pas tout, car Snapchat a intégré les vidéos 3D, la réalité virtuelle, les stickers à son application. Toujours dans l’objectif d’avoir plus d’internautes, les stickers du réseau social sont accessibles sur YouTube, Skype via le Snapcamera. 

LinkedIn : un incontournable en 2021

Avec ses 260 millions d’utilisateurs en 2020, LinkedIn a complètement changé depuis que Microsoft l’a racheté. Plus rien à voir avec l’accumulation des données comme c’était le cas au début. Il est devenu un réseau social incontournable avec des publications de contenus renforcés. C’est en achetant certaines applications que le géant Microsoft a réussi à apporter plus de changement et à dynamiser le réseau social. On y retrouve le Slideshare, le Lynda, le LinkedIn Pulse, des chasseurs de têtes à qui le Sales Navigator est adressé.

TikTok : le petit nouveau qui explose en 2021

Quant au TikTok, ce dernier est un réseau social chinois de partage de vidéos appartenant à ByteDance, une enseigne créée en 2012 et qui a son siège à Pékin. Grâce à cette plateforme, il est possible de créer de courtes vidéos de danse, de play back, etc. 

TikTok a su gagner une place importante au sein des plateformes à but communautaires. Il compte plus d’1,5 milliard d’utilisateurs actifs et propose aussi de faire la pub en vidéo sur certaines plateformes. 

Twitter : pas d’écart mais qui se spécialise

Pour finir, il y a Twitter qui, contrairement aux autres plateformes, ne s’adresse pas au grand public. En effet, depuis des années, il n’a pas atteint la barre des 400 000 utilisateurs actifs. Pourtant c’est l’une des plateformes les plus prisés des stars. 

Malgré tout, Twitter ne reste pas à l’écart des changements. Pour preuve, il a changé son algorithme et acheté quelques applications comme Vine, Périscope.

Comment devenir auto-entrepreneur et micro entrepreneur gratuitement en 2021 ?

Comment devenir auto-entrepreneur et micro entrepreneur gratuitement en 2021 ?

Devenir auto-entrepreneur et micro entrepreneur en France est accessible gratuitement. Il suffit pour cela de suivre quatre étapes. Pour que vous vous y retrouviez dans ce protocole, nous avons résumé pour vous ces quatre étapes à suivre.

Etape 1 : L’inscription simplifiée et gratuite

La façon la plus simple et la plus rapide de lancer son auto-entreprise et sa micro entreprise est la télé-inscription, en ligne. Il vous faudra remplir une déclaration d’activité auprès du CFE (Centre de Formalités des Entreprises) de l’URSSAF. L’inscription se directement sur le site de l’ursaff.

Le fait de se déclarer en tant qu’auto-entrepreneur ou micro entrepreneur présente de nombreux avantages, parmis lesquels, notamment, le fait qu’il ne soit pas nécessaire d’avoir préalablement une immatriculation au registre du commerce et des sociétés, ou encore au répertoire des métiers. Il s’agit d’un statut facilement accessible, qui concerne une large gamme d’activités. 

Etape 2 : Choisir votre activité

Vient ensuite le moment de sélectionner l’activité que vous souhaitez exercer dans votre auto-entreprise. Le régime d’auto-entrepreneur et micro entrepreneur englobe une large gamme d’activités. Il vous suffit de sélectionner celle qui correspond à ce que vous proposez à travers votre entreprise. Cela sera fait en 10 clics seulement sur le site officiel.

Le régime auto-entrepreneur et micro entrepreneur comprend les activités libérales et autres prestations de service (domaine du conseil, le service à la personne, etc…), les activités commerciales (la vente à distance, l’informatique) et l’artisanat. Renseignez-vous bien pour savoir à laquelle de ces catégories votre activité correspond.

Etape 3 : Numéro de SIREN

Vous êtes maintenant inscrit, grâce à la télédéclaration, en tant qu’auto-entrepreneur ou micro entrepreneur sur Internet. Après avoir finalisé cette inscription gratuite, patientez 48h environ. Vous recevrez alors un mail de confirmation de votre déclaration d’activité, contenant les coordonnées du CFE dont vous dépendez. 

Puis, au bout d’une dizaine de jours environ, vous allez recevoir votre numéro de SIREN, envoyé par l’INSEE. Ce numéro est obligatoire pour devenir officiellement “Auto-entrepreneur de France”. C’est ce numéro qui fait l’identité légale de votre auto-entreprise ou micro entreprise : il est absolument indispensable de le conserver précieusement pour de futures démarches administratives. A partir de la réception de ce numéro, vous pouvez commencer à exercer votre activité en toute légalité.

Etape 4 : Gestion de vos devis et factures

Une fois que vous avez créé votre auto-entreprise ou votre micro entreprise, le travail commence. Il faut savoir s’organiser pour qu’une entreprise tourne. Il est notamment très important de rester organisés au niveau du système de facturation : cela doit être simple, intuitif, adapté à vos besoins et à votre activité. 

Sinao est un outil en ligne qui vous accompagne dans la gestion de votre entreprise, et notamment à travers son système de facturation. Cela peut être une excellente solution pour gérer vos devis et vos factures en toute simplicité !

Maintenant que vous savez comment lancer votre auto-entreprise et votre micro entreprise, la balle est dans votre camp : à vous de jouer ! Nous vous souhaitons bon courage, et bon travail !

Top 5 des tendances en recrutement en 2021

Top 5 des tendances en recrutement en 2021

Même les techniques de recrutement n’échappent pas à la tendance. Et pour cause, la digitalisation généralisée de la plupart des procédures de gestion des ressources humaines. 

1. L’entretien vidéo

Voilà une excellente manière de moderniser vos premiers entretiens. Mettez en place un système d’entretien vidéo en différé : cela vous permettra d’effectuer une première sélection et d’auditionner un plus grand nombre de candidats sans avoir besoin de fixer des rendez-vous téléphoniques ou physiques préalables.

Il vous suffit d’établir une liste de questions pour tous les candidats, auxquelles ces derniers pourront répondre depuis chez eux en se filmant.

Visionnez ensuite toutes les vidéos quand vous avez le temps, et faites une pré-sélection dans le but de poursuivre sur un second entretien, cette fois-ci personnalisé, avec les candidats dont la vidéo aura retenu votre attention. 

2. La réalité virtuelle, tendance de recrutement innovante

Avec l’intelligence artificielle, la réalité virtuelle est la nouvelle étape, le pas de plus vers la technologie du futur. On l’utilise de plus en plus, notamment dans le domaine de la formation, et les techniques de recrutement ne font pas exception.

Les entreprises peuvent mettre au point des systèmes exploitant la réalité virtuelle pour mettre à l’épreuve les candidats. Il s’agit par exemple de les confronter à des situations qu’ils doivent être capables de gérer s’ils obtiennent le poste qu’ils convoitent.

C’est également un moyen de rendre le processus du recrutement plus dynamique et interactif, et d’évaluer les compétences des candidats sur le plan technique. 

3. Soft skills ou Hard skills ?

Les Soft Skills, ce sont les compétences humaines d’un individu. Les Hard Skills, ce sont ses compétences techniques et ses connaissances. Pour un poste donné, dans un contexte donné, il appartient au recruteur de déterminer dans quelle mesure l’un ou l’autre est important.

Pendant longtemps, les Hard Skills ont constitué la plus grande exigence des recruteurs : il faut connaître, savoir, et savoir faire. Cependant, en 2021, les Soft Skills sont beaucoup plus valorisés.

Il s’agit de partir du principe que les compétences et les connaissances peuvent toujours s’améliorer dans l’immersion professionnelle, quand le caractère et les qualités humaines d’un individu, au contraire, n’évolueront pas.

Evidemment, pour les postes qui nécessitent des connaissances techniques très pointues, tout miser sur les Soft Skills n’est pas une solution.

En revanche, embaucher un candidat pour sa personnalité et son énergie est à la mode, et s’avère souvent être un bon calcul pour les postes nécessitant des qualités humaines !

4. Miser sur l’expérience candidat

Recruter est une chose ; donner envie aux candidats de postuler en est une autre. Avec le fleurissement des entreprises, les offres d’emploi spécifiques se diversifient et les candidats sont de moins en moins nombreux à postuler.

Il faut donc les convaincre de postuler pour votre entreprise, et rendre leurs contacts avec vous agréables pour leur donner envie d’aller plus loin – c’est une histoire de séduction. Les candidats n’ont pas envie d’être traités “à la chaîne”, et veulent se sentir spéciaux.

Pour les attirer, misez sur l’expérience candidat : facilitez le dépôt de candidature en optant pour un formulaire en ligne (n’oubliez pas d’en accuser bonne réception !), soignez l’image de votre entreprise, et faites tout pour donner une bonne image de vous dans vos offres d’emploi et lors des entretiens.

5. Miser sur la marque employeur

Ce dernier point rejoint le précédent. La marque employeur, c’est l’image que votre entreprise renvoie à vos employés, et aux futurs candidats.

Dans ce domaine, tout est affaire de communication. En 2021, la marque employeur est absolument essentielle pour se démarquer dans le monde du travail. Il s’agit pour vous de rendre votre entreprise séduisante, en utilisant les réseaux sociaux et votre site Internet pour créer l’image de votre entreprise telle que vous voulez la présenter au monde.

Plus cette image est attractive, plus votre entreprise paraît dynamique et agréable au grand public, plus les candidats feront la queue devant votre porte.

6. Ou recruter ?

Maintenant que vous savez comment recruter, nous allons nous intéresser à : Comment vais-je trouver le salarié que je dois recruter ? Où trouver le profil adéquat ?

Dans les entités basiques, nous retrouvons :

  • L’agence pôle emploi (www.pole-emploi.fr) ;
  • Les agences de travail temporaire (ou intérim) ;
  • L’APCE, agence pour l’emploi des cadres ;
  • Les agences privés de placement

Aujourd’hui, il existe des plateforme de recrutement ou vous pouvez publier votre offre d’emploi afin de dénicher les bonnes personnes pour vos postes à pourvoir :

  • Indeed est un moteur de recherche qui rassemble l’ensemble des offres d’emploi publiées sur des milliers de sites tels que des sites d’annonces d’emploi, journaux, recruteurs, entreprises qui recrutent.
  • LinkedIn, réseau social professionnel pour vos stratégies de recrutement en ligne. Selon une étude, 79% des recruteurs déclarent utiliser Linkedin pour consulter des profils et recruter.
  • Glassdoor, site d’offres d’emploi et de notation des entreprises.
  • Octopus IT, encore nouveau sur le marché, ce site vous propose des profils et offres sur mesures. Spécialisé dans les métiers de tech/IT.

Recruter n’est pas une évidence : il faut savoir s’y prendre, et il faut rester dans la tendance. A vous de jouer !

Pin It on Pinterest