Vinted, airbnb, blablacar, leboncoin : déclarez vos revenus aux impôts

Vinted, airbnb, blablacar, leboncoin : déclarez vos revenus aux impôts

Vous connaissez tous les plateformes collaboratives comme Airbnb, Vinted ou bien encore leboncoin. Mais étiez-vous au courant que vous deviez déclarer vos revenus, perçus grâce à ces plateformes, à l’administration fiscale ? En effet, suite à la loi anti-fraude de 2018, les plateformes collaboratives  ont envoyé à tous leurs utilisateurs un relevé annuel détaillant les opérations réalisées et le montant brut perçu grâce à ces différentes opérations. Alors, en tant qu’utilisateur de ces plateformes collaboratives, que dois-je déclarer aux impôts et quelles sont les consignes pour ma déclaration de revenus ?

Déclarez vos revenus aux impôts : un bilan nécessaire

Afin de déceler les fraudeurs, Bercy a imposé aux plateformes collaboratives de faire ces bilans et de les adresser à tous les utilisateurs de leur plateforme. Si vous êtes un utilisateur occasionnel de ces plateformes, pas de soucis. Bercy est à la traque de professionnels se faisant passer pour des particuliers. C’est pourquoi ce bilan a également été transmis à l’administration fiscale puis à l’Urssaf. Ce bilan vous servira donc de vérificatif dès lors que vous contrôlerez les cases pré-remplies de votre déclaration de revenus. Pas d’inquiétude donc, juste une étape supplémentaire à vérifier pour éviter tous problèmes.

Entre occasionnel et professionnel, ou est la limite ?

Adepte du covoiturage, revendeurs chevronnés d’objets ou de vêtements dont vous ne vous servez plus, ou partisan de la location d’un meublé, il y a une limite entre occasionnel et professionnel, et c’est cette limite que Bercy cherche à encadrer afin de séparer le professionnel du particulier.

Airbnb, Abritel, quid de la location meublé

Si vous louez de manière classique ou via une plateforme collaborative : « la location d’un logement meublé est imposable et doit être déclaré » nous dit Bercy. Il existe alors 3 barèmes établis par Bercy. Entre 0 et 760 euros de revenus annuels en 2019, vous n’êtes pas imposable.
Pour des gains n’excédant pas 70 000 euros annuel vous devez choisir entre le régime réel ou le régime fiscal micro BIC puisque l’on vous catégorise de   » professionnels non salariés ».
Enfin au-delà de 70 000 euros l’administration vous demandera de réaliser une déclaration complémentaire puisqu’elle considère que ces revenus deviennent des revenus  » d’activités professionnelles ». Vous devrez même déclarer et vous acquitter de la T.V.A. si ces revenus annuelles dépassent les 82 200 euros.

Vinted, Blablacar… Suis-je imposable?

Pour la revente d’objets ou vêtements vous ne serez pas imposable, et vous n’aurez donc pas de revenus à déclarer sauf, évidemment, dans quelques cas bien précis. En effet, la revente est sujette à certaines conditions et obligations. Les plateformes collaboratives doivent transmettre ces informations à l’administration fiscale dans trois cas : Si vous vendez un article plus de 5000 euros, si le montant total de vos transactions annuelles dépassent les 3000 euros ou bien si vous avez réalisé au moins 20 transactions durant l’année.

Enfin, pour le covoiturage, vous aurez trois critères à remplir pour que votre covoiturage ne soit pas perçu comme une activité professionnelle non salariée, entraînant une déclaration des revenus et le versement de cotisations sociales : Les déplacements sont effectués à votre compte. Le prix des voyages divisé par le nombre de voyageurs ne doit pas excéder un certain tarif kilométrique. Enfin, vous avez, vous également, payé une partie du carburant et du péage.

Vous avez donc reçu, le 31 Janvier au plus tard, ce mail, récapitulant vos activités au cours de l’année 2019. Maintenant que vous avez les éléments nécessaires, pensez à contrôler votre déclaration et vérifier la conformité des cases pré-remplies. Enfin, pour les plus téméraires, sachez que le Fisc peut redresser sur 3 ans. L’année en cours, bien sur, mais également les deux années précédentes. L’impôt sera recalculé. Le total, lui, sera majoré de 10% et des pénalités de retard de 0,2% mensuelle y seront ajoutées.

Comment créer un mot de passe sécurisé ?

Comment créer un mot de passe sécurisé ?

Les mots de passe sont de réelles portes d’entrée vers une multitude d’informations personnelles stockées sur internet. Créer un mot de passe sécurisé est essentiel pour conserver la confidentialité de vos données. Alors, comment créer un mot de passe sécurisé ?

Pourquoi avoir un mot de passe sécurisé en tant qu’entrepreneur ?

En tant qu’entrepreneur, tout comme en étant particulier, les mots de passe protègent l’ensemble de vos données sensibles personnelles ou professionnelles. Il est donc important de se créer un mot de passe sécurisé pour les préserver. Non seulement un mot de passe performant est la garantie d’une vie privée et professionnelle sous contrôle mais il permet également de mettre vos clients et fournisseurs à l’abri d’une mauvaise surprise.

Les dangers en ayant des mots de passe non sécurisés pour une entreprise

Avoir un mot de passe peu ou pas sécurisé est un danger pour l’intégrité de votre entreprise. Les codes d’accès aux différents outils d’internet protègent les données importantes de votre entreprise : mail, contrats et devis, contacts des clients, coordonnées bancaires et fiscales… Le risque de voir ces informations révélées à des personnes malveillantes est grand. Le piratage d’un mot de passe peu fiable est très facile pour des hackers. En quelques minutes ou quelques heures maximum ils peuvent avoir accès à toutes vos données. Les dangers sont nombreux.

L’usurpation d’identité, grâce aux différentes informations récoltées par le piratage, entraîne des conséquences parfois désastreuses pour la victime.

Récupérer son identité est d’autant plus compliqué que la quasi-totalité des démarches se font sur internet via les sites sur lesquels les comptes ont été piratés. En effet, prouver que l’on n’a pas commis une action alors que le pirate informatique possède tous vos codes et toutes vos informations peut se révéler être un vrai casse-tête.

Le vol des données bancaires est un autre danger non-négligeable. Si une personne malintentionnée accède à des coordonnées bancaires, le préjudice subi peut vite devenir catastrophique. Des achats frauduleux répétés et conséquents peuvent conduire à bloquer un compte bancaire. S’il s’agit de celui de votre entreprise, cela conduit à l’impossibilité de régler ses factures, de payer ses fournisseurs… Dans un premier temps l’impact est financier mais il peut également mettre à mal votre entreprise.

Des fournisseurs et des clients mécontents impacteront sur le chiffre d’affaire et donc sur les salaires. Le troisième danger est l’accès aux coordonnées, aux échanges et aux contacts de vos clients. Si vous êtes soumis au secret professionnel, la revente ou l’affichage des données relatives à vos clients est un risque en cas de piratage. Avoir un mot de passe peu performant, surtout s’il est identique à tous vos comptes, est dangereux pour votre entreprise, pour vos données et pour vos clients ou fournisseurs.

Pour vous prémunir de ces risques et conserver l’intégrité de votre entreprise il est primordial de créer des mots de passe sécurisés, fiables et différents.

Comment créer un mot de passe sécurisé ?

Pour éviter les désagréments du piratage de ses comptes sur internet, nous vous recommandons de créer un mot de passe performant pour chaque site ou application.

Un mot de passe sécurisé est composé de minimum 8 caractères. Le nombre acceptable de caractères pour un mot de passe sécurisé est de 12. Vous pouvez aller jusqu’à 20 caractères pour encore plus de sécurité. Pensez également à l’idée de créer des « phrases de passe » composées de caractères spéciaux. En respectant cela, devient alors plus difficile pour un pirate informatique de prendre le contrôle de vos comptes avec un nombre plus élevé de caractères.

 Les caractères qui composent le mot de passe doivent être variés et comprendre des caractères spéciaux.

Les caractères spéciaux ce sont les signes de ponctuation (comme le point d’interrogation ou d’exclamation), ou encore les caractères que l’on obtient grâce à une combinaison de touche sur un clavier d’ordinateur.

Il s’agit donc d’alterner entre des lettres minuscules et majuscules, des symboles et des chiffres. Ce sont les 4 types de caractères à intégrer dans un mot de passe pour le rendre performant.

Les mots de passe évidents, courants et trop simples sont à éviter. Il faut donc bannir les suites de chiffres : 1234, ou les suites de lettres : azerty. Le mot de passe parfait comporte 12 caractères différents, Ce ne doit pas être un mot du dictionnaire, ni un nom propre, et doit ressembler à une suite de caractère sans aucun sens littéral.

Exemple de mot de passe performant : gH7?bZ#v96s!.

Les informations personnelles telles que l’adresse, le code postal, la date de naissance ou les noms et prénoms sont également à écarter.

Ne pas choisir de mot de passe comme : moi123. En effet, il sera facile pour un hacker de trouver ces informations sur les réseaux sociaux ou simplement sur internet. Le mot de passe se doit donc d’être anonyme. De plus, chaque mot de passe doit être unique. Les mots de passe identiques permettent d’avoir accès à toutes les informations simplement pour une personne malveillante. Enfin, il est recommandé de changer tous ses mots de passe tous les trois mois environ. La mémorisation de mots de passe différents, anonymes et sans sens propre peut apparaître compliqué. La méthode de base consiste à utiliser les initiales d’une phrase pour générer et retenir un mot de passe.

Utiliser un répertoire de mots de passe

Il existe plusieurs répertoires de mots de passe pour vous aider à retenir, gérer et parfois créer des mots de passe sécurisés.

Dashlane : Grâce à Dashlane vous pouvez stocker un nombre illimité de mots de passe ainsi que vos coordonnées postales et bancaires. Disponible sur Android et Apple et en extension pour les navigateurs, Dashlane vous propose la gestion de vos codes d’accès de manière sécurisée. Un système d’alarme en cas de fraude est disponible pour vous avertir si vos comptes sont piratés. Ainsi vos coordonnées et vos mots de passe sont stockés par Dashlane et non pas par les différents sites sur lesquels vous vous connectez.

LastPass : Il s’agit d’une extension de navigateur qui vous permet de conserver tous vos mots de passe. Il suffit de créer un mot de passe pour accéder au site. Ainsi, vous n’aurez qu’à retenir un seul mot de passe unique et LastPass s’occupe des autres.

Enpass : À l’inverse de Dashlane et LastPass, Enpass est un logiciel. Vos mots de passe ne seront donc pas stockés sur internet. Ce logiciel vous permet de conserver vos codes d’accès ainsi que vos coordonnées postales et bancaires ou toutes autres informations que vous souhaitez mettre en sécurité. Un mot de passe maître permet d’accéder à tous vos mots de passe enregistrés sur le logiciel. De plus, Enpass propose un système de générateur de codes d’accès permettant ainsi de créer des mots de passe performants et fiables.

1Password : Avec 1Password il suffit de créer un mot de passe principal qui protège tous les autres. Le site conserve et sécurise vos mots de passe en ligne. 1Password s’occupe de se connecter à vos comptes quand vous en avez besoin et peut également conserver vos coordonnées postales et bancaires de manière sécurisée.

Créer un mot de passe sécurisé afin de préserver les données sensibles de votre entreprise et celles de vos clients est primordial. Les dangers d’un piratage de ses comptes professionnels sont sérieux et peuvent porter préjudice à votre entreprise. Pour vous aider à protéger vos données et mémoriser vos codes, les répertoires de mots de passe sont pratiques et fiables. Ils permettent de stocker et parfois de générer des mots de passe sécurisés.

Une infographie qui résume les bonnes pratiques pour créer un mot de passe sécurisé

Auto-entrepreneur : faut-il se faire accompagner par un expert-comptable ?

Auto-entrepreneur : faut-il se faire accompagner par un expert-comptable ?

Les micro-entrepreneurs, ou auto-entrepreneurs, bénéficient d’un régime fiscal et d’une comptabilité allégés. Cependant, il sont dans l’obligation de tenir les comptes de leur entreprise à jour. Dans ce cas, se faire accompagner par un expert-comptable est-il indispensable ?

Les obligations comptables et fiscales pour auto-entrepreneur et micro-entrepreneur

Les créateurs d’entreprise doivent déclarer leur chiffre d’affaire régulièrement aux organismes dont ils dépendent. En plus de cette déclaration, la comptabilité s’accompagne du registre des recettes et, selon la nature de l’activité, du registre des achats. Ces deux registres ne doivent pas être modifiables. Les entrepreneurs peuvent soit acheter un livre comptable dédié, télécharger un modèle officiel ou utiliser un logiciel comptable. Ces documents permettent à l’administration fiscale de contrôler le chiffre d’affaire de la micro-entreprise.

Le registre des recettes

Le registre des recettes est établi sur une année civile. Il est à rédiger par ordre chronologique sur un document ne permettant pas les modifications. Toutes les recettes enregistrées sur le registre sont à associer à une facture et à un encaissement sur le compte bancaire de l’entreprise. Le livre des recettes doit contenir au minimum : le montant et l’origine des recettes, le mode de règlement et la référence des pièces justificatives.

Le registre des achats

Le registre des achats est obligatoire pour les entreprises qui ont une activité commerciale (vente de marchandises, de fournitures, de denrées alimentaires ou prestations d’hébergement). Tout comme le registre des recettes, le registre des achats est annuel, il doit retranscrire les dépenses liées au fonctionnement de l’entreprise sur un document non-modifiable et préciser le mode de règlement et les pièces justificatives.

Se faire accompagner par un expert-comptable : quel est son rôle ?

L’expert-comptable accompagne l’auto-entrepreneur dans la gestion fiscale et comptable de son entreprise. Il doit obligatoirement être inscrit à l’ordre des experts-comptables. Il analyse la situation comptable et propose des solutions d’optimisation. L’expert-comptable est un allié fiscal et juridique pour une micro-entreprise.

Un expert-comptable, véritable conseiller pour votre micro-entreprise

En plus de l’accompagnement du micro-entrepreneur, un expert-comptable est un atout pour ce dernier. Grâce à son expertise il conseille son client sur les optimisations de ses charges sociales. Il est également présent pour répondre clairement et de manière individuelle à toutes les questions de l’entrepreneur.

Se passer d’un expert-comptable, c’est possible !

Bien que se faire accompagner d’un expert-comptable peut rassurer un auto-entrepreneur sur la gestion de sa comptabilité, il est tout à fait possible de s’en passer.

Des applications pour gérer votre comptabilité : Sinao

Sinao est un logiciel en ligne de gestion comptable qui peut vous simplifier le quotidien en tant que micro-entrepreneur. Cette application permet d’éditer des devis et factures rapidement, de garder un œil sur les comptes de l’entreprise et les stocks et de gérer sa fiscalité. Facile d’utilisation, Sinao, est un logiciel idéal pour les petites entreprises.

Dans le régime des micro-entreprises ou auto-entreprises, la comptabilité est un élément à ne pas négliger et qui est régi par des réglementations strictes. Se faire accompagner par un expert-comptable est un réel avantage et permet une gestion efficace de son entreprise. Des solutions alternatives, comme le logiciel Sinao, sont un bon compromis pour faire soi-même sa comptabilité.

Comment changer de comptable facilement ?

Comment changer de comptable facilement ?

Comment quitter un professionnel de la comptabilité au profit d’un autre sans difficulté ? Nous vous expliquons comment changer de comptable facilement.

Parfois nécessaire, changer de comptable peut sembler risquer. Selon l’adage, on sait ce que l’on quitte, on est moins sûr de ce que l’on trouve. La pression s’installe lorsqu’il s’agit de l’exercice comptable de son entreprise. Quelles que soient les raisons qui orientent votre choix, la démarche s’avère pourtant facile. Bien choisir la période de transfert entre l’ancien et le nouveau collaborateur rend la transition sécurisée. Alors, comment quitter un professionnel de la comptabilité au profit d’un autre sans difficulté ?‍

La démarche pour accueillir un nouveau comptable

La rencontre avec votre nouveau comptable est le préalable à toute démarche de changement de partenaire. Premièrement, parce qu’ainsi vous aurez une vue précise sur les compétences et les disponibilités de votre nouveau collaborateur. Ensuite, parce que trouver un comptable en amont vous soulage de certaines formalités.

Le nouveau comptable de votre entreprise prend contact avec son prédécesseur. Un nouvel expert doit obligatoirement informer l’occupant du poste de son intervention. La lettre de reprise transmise par le futur expert à l’ancien est un préalable incontournable au début effectif de sa mission.

À l’inverse, le comptable en place a l’obligation de transmettre tous les documents en sa possession soit à son successeur soit à son client. Il doit faciliter la reprise des dossiers. Tout manquement à ce code déontologique constitue une rétention de documents comptables qui peut se retourner contre lui.

La procédure légale pour quitter son expert-comptable

Reprendre connaissance de la lettre de mission signée avec votre professionnel actuel vous rappelle les conditions fixées au début de votre collaboration. Ce contrat commercial régit vos accords et vous évite de commettre un impair. De la même façon, il vous prémunit contre des réclamations financières émanant de votre ancien collaborateur. Vous devez y trouver les modalités de rupture clairement stipulées.

Pour respecter les dispositions légales, rédiger une lettre de fin de mission à votre expert actuel. Envoyé en lettre recommandée avec accusé de réception, ce courrier justifie de votre respect des délais et des procédures. Récapitulant votre souhait ainsi que les dates définies entre les deux parties, ce document ne présente pas vos raisons. Vous n’avez jamais à justifier de vos motivations à l’origine de votre volonté de quitter votre comptable.

La meilleure période pour changer de comptable

La période la plus propice pour changer de cabinet comptable se situe trois mois avant la fin de votre exercice comptable. La plupart des experts propose d’ailleurs un préavis d’un trimestre avant la clôture annuelle. Par exemple, pour une fin d’exercice au 31 décembre, vous devez avertir votre comptable de vos intentions au plus tard le 30 septembre. La bascule entre vos collaborateurs est ainsi plus aisée. Le respect de cette période vous évite aussi de subir des indemnités qui pourraient vous être demandées en cas de rupture d’accord en cours d’exercice.

Soyez à jour de vos honoraires afin de rendre la séparation effective plus rapide et sans différend. Ils doivent être réglés avant la signature du contrat avec le nouvel expert. En cas de litige, vous pouvez contacter la commission du Conseil de l’Ordre des experts-comptables dont dépend votre collaborateur. Toutefois, si vous veillez au respect du préavis et aux règlements des honoraires, ce recours n’a le plus souvent pas lieu d’être. Changer d’expert-comptable se révèle facile et sans mauvaise surprise.

Top 7 des logiciels pour les petites entreprises

Top 7 des logiciels pour les petites entreprises

Parfois, la partie la plus difficile de la gestion d’une petite entreprise consiste à sélectionner les logiciels appropriés pour s’occuper des détails les plus fastidieux qui soient. De nos jours, de nombreux outils sont disponibles pour simplifier le processus. C’est pour cela que nous avons sélectionné une liste de 7 logiciels pour les petites entreprises.

Slack pour votre communication interne

Slack est une plate-forme de communication qui a aidé les équipes de petites entreprises à rester continuellement en contact. L’idée de base est très simple: la messagerie en temps réel dans les navigateurs Web, les applications mobiles et les bureaux.

Les membres de l’équipe peuvent discuter en tête-à-tête, en groupes ou dans des canaux basés sur différents sujets (ventes, finances, produits, etc.). Avec une interface fluide et réactive, Slack bénéficie d’une multitude d’intégrations, de plug-ins et de raccourcis pour que la conversation soit fluide.

Thunderbird pour vos mails

La sophistication et les fonctionnalités avancées de Thunderbird font de ce logiciel un outil de messagerie performant. Désormais, vous pouvez choisir de gérer tous les messages en ligne via des services tels que Gmail.

Vous pouvez également intégrer des boîtes aux lettres Web à Thunderbird en utilisant IMAP, et les modifications entre elles seront synchronisées. Thunderbird facilite la recherche et la gestion de vos messages. Il s’assurera également de sécuriser toutes les données partagées dans vos messages électroniques.

Trello pour la gestion de projet, le roi des outils pour les petites entreprises !

Garder un œil sur ce qui doit être fait, qui le fait et ce qui est fait à tout moment est le pilier central d’une bonne gestion de projet. Trello utilise la technique Kanban. Grâce à cet outil pour les petites entreprises, vous pourrez créer vos tâches et, à mesure que les utilisateurs les déplacent dans les différentes colonnes, vous connaîtrez leur statut et les personnes qui les prennent en charge.

Trello peut contenir toutes les informations dont vous avez besoin pour stocker chaque tâche. C’est un excellent moyen de garder vos projets en ordre.

G Suite pour tout synchroniser

G Suite est le pack d’applications Web de Google, spécialement conçu pour les utilisateurs professionnels: Gmail, Hangouts, Google Drive (et les applications Docs, Feuilles et Diapositives), ainsi que des extras tels que des calendriers et la gestion des contacts. Que vous ayez besoin de composer une présentation, de partager un dossier de fichiers volumineux avec des membres de votre équipe ou de passer un appel vidéo à cinq voies, G Suite peut tout gérer.

Du point de vue de la gestion d’équipe, les administrateurs peuvent organiser le personnel, les données et les périphériques à partir d’une console centrale. Un outil incontournable pour les entreprises !

Dropbox pour la sauvegarde de vos fichiers

Dropbox perfectionnait la synchronisation des fichiers sur cloud et sur plusieurs appareils bien avant Google, Apple et Microsoft. C’est cette fonctionnalité de synchronisation qui reste au cœur de son activité, même si elle a ajouté quelques chaînes supplémentaires à ses fonctions.

La sauvegarde de vos données est cruciale pour la sécurité de votre entreprise. Si vous avez déjà perdu un disque dur, vous saurez à quel point il peut être catastrophique. Pour bien faire les choses, vous voudrez suivre la règle des trois: vous devez avoir trois copies des données critiques stockées à au moins deux endroits, dont l’un au moins doit être hors site en cas de catastrophe environnementale.

Partager des fichiers volumineux sur le Web, accéder à vos documents professionnels depuis chez vous, donner à certains membres de l’équipe l’accès à un certain dossier, diffuser une vidéo d’un ordinateur à un navigateur Web, collaborer sur le même fichier avec beaucoup de gens, etc. Dropbox saura vous satisfaire.

Attention cependant, l’objectif de s’équiper en outils quand on est une entreprise est de gagner en temps et en productivité. La sélection de logiciels pour les petites entreprises (mais pas que…) doit être rigoureuse, pour ne pas créer de doublons (Dropbox + Google Drive par exemple…).

Sinao pour faire vos devis et factures

Idéale pour la comptabilité des petites entreprises, Sinao est un logiciel simple de facturation qui va vous faire gagner beaucoup de temps. Accessible directement en ligne, vous pouvez éditer en quelques clics vos factures et devis, suivre vos dépenses et faire votre comptabilité. 

L’intéret est qu’il est multi-compte donc vos collaborateurs ou comptable peuvent l’utiliser très facilement. Il est parfaitement adapté pour la comptabilité des petites entreprises. 

Un logiciel sous forme d’application web disponible sur tous vos appareils. Un outil pour accompagner au quotidien dans la gestion de votre entreprise.

Infusionsoft Complete pour le marketing

Infusionsoft excelle en tant qu’outil de marketing. Il peut suivre jusqu’à 10 000 contacts pour vous. Vous pouvez enregistrer en direct des interactions avec des clients ou des collaborateurs et incorporer des commentaires ou des détails sur leur degré de popularité, ainsi que sur leurs préférences.

Cet outil gère également les campagnes email avec une fonctionnalité « Générateur de campagnes personnalisées » qui peut cibler les destinataires en fonction de votre liste de contacts. Il surveillera votre site Web, enregistrera le nombre de visiteurs, les ventes et la durée de connexion de chaque visiteur sur votre page.

Pour aller plus loin, découvrez la boîte à outils du blog de l’Entrepreneur !

Pin It on Pinterest