Quel intérêt pour une TPE d’utiliser un logiciel de comptabilité ?

Quel intérêt pour une TPE d’utiliser un logiciel de comptabilité ?

Pour gérer une TPE, un·e chef·fe d’entreprise a besoin d’un logiciel de comptabilité. Passer exclusivement par votre expert-comptable n’est pas forcément ce qu’il y a de plus simple car cela entraîne de nombreux aller-retours chronophages. Cela nécessite donc une certaine réactivité qu’un cabinet d’expertise comptable n’a pas forcément. Il est donc souhaitable de choisir un logiciel comportant les fonctionnalités nécessaires pour faciliter la gestion de votre entreprise. 

Les fonctionnalités d’un logiciel de comptabilité pour une TPE 

Tout d’abord, quels sont les besoins essentiels d’une TPE en matière de gestion-comptabilité ? Il faut pouvoir gérer la facturation, enregistrer des écritures en comptabilité, synchroniser ses comptes bancaires, suivre des comptes tiers (clients et fournisseurs), gérer de la TVA, exportez sa comptabilité en fichiers exploitables par l’expert-comptable. Ces besoins sont généralement propres à la plupart des activités. 

Ensuite, en fonction de l’activité et de l’organisation de la comptabilité d’une entreprise, il y aura des besoins spécifiques par rapport au logiciel de comptabilité.

Les besoins liés à la nature de l’activité

  • Prestataire de service : le logiciel doit vous permettre d’établir des devis.
  • Achat-revente : gestion des stocks, gestion des prix et des marges, établissement des bons de commande et des bons de livraison…
  • E-commerce : une connexion à votre boutique en ligne. La facturation ne sera pas gérée par le logiciel de comptabilité, elle peut être intégrée dans le système du site e-commerce. Il en est de même pour la gestion des stocks.
  • Bâtiment : Calculer les devis, de gérer les produits facturés aux clients…

Choisir un logiciel de comptabilité pour une TPE

Pour choisir son logiciel de comptabilité, voici quelques fonctionnalités dont vous pouvez avoir besoin. Il est important de faire le point sur vos besoins avant de choisir votre logiciel. Tous les logiciels ne proposent pas toutes les fonctionnalités que vous allez devoir utiliser. De plus, certains logiciels proposent des fonctionnalités qui vont seront totalement inutiles. D’ailleurs, nous vous conseillons de ne pas vous perdre dans les logiciels de comptabilité destinés aux comptables. Ils sont souvent très complexes et peu ergonomiques, donc pas adaptés à la comptabilité d’un·e dirigeant·e d’entreprise. 

Voici une liste des fonctionnalités qu’il est essentiel de retrouver dans un logiciel de gestion pour les TPE : 

  1. Création et suivi des factures clients, des devis, des bons de commande,
  2. Suivi des règlements clients et fournisseurs,
  3. Synchronisation des comptes bancaires professionnels, 
  4. Enregistrement automatique des factures de vente en comptabilité,
  5. Enregistrement des factures d’achats et des autres dépenses,
  6. Export des données issues de la comptabilité en format exploitable par l’expert-comptable,
  7. Edition du fichier des écritures comptables,
  8. Comptabilité analytique,
  9. Création de tableaux de bord,
  10. Suivi budgétaire,
  11. Gestion de la TVA.

Rechercher, catégoriser et sélectionner les logiciels de comptabilité

Avant de faire votre choix sur votre futur logiciel de comptabilité, vous devrez vous poser quelques questions essentielles :

  1. Le logiciel propose-t-il toutes les fonctionnalités dont j’ai besoin ?
  2. Le logiciel est-il adapté à mon métier ?
  3. L’éditeur du logiciel est-il fiable ?
  4. Le prix du logiciel entre-t-il dans mon budget ?

Choisir votre logiciel de comptabilité

Vous devrez également vous demander quel type d’application vous souhaitez utiliser, soit un logiciel à installer sur votre ordinateur ou alors un logiciel en ligne.

Il faudra également que vous fassiez attention si vous êtes plusieurs à faire la gestion que le logiciel ait la possibilité d’être multi utilisateurs et à la gestion des droits.

Si vous télécharger un logiciel, attention aux mises à jour de l’application qui risquent d’être payantes tandis que pour les logiciels en ligne, les mises à jours sont comprises dans l’abonnement mensuel. Les mises à jour permettent d’avoir une application à jour des dernières évolutions de la loi.

Enfin, regarder si le logiciel propose la possibilité de bénéficier d’un service client (tchat en ligne) et ses modalités (ressources mises à disposition par l’entreprise). Il s’agit d’un autre point important, afin de ne pas vous retrouver bloqué trop longtemps en cas de problème et de pouvoir contacter un interlocuteur afin de le résoudre.

Nous proposons un logiciel qui répond à ces différents points. Comme vous l’aurez surement compris, Sinao est un logiciel en ligne où de nombreuses mises à jour sont effectuées. Actuellement, il n’y a aucune limite de nombre d’utilisateur par session. Enfin, pour ce qui est de notre service client, nous essayons de vous répondre le plus rapidement possible.

Les besoins liés à l’organisation de votre comptabilité

Selon votre entreprise, vous aurez des besoins différents. 

Certains auront besoin de déléguer toute la comptabilité à leur expert-comptable, ils auront simplement besoin d’une application de facturation.

Ceux qui souhaitent gérer eux-même toute leur comptabilité aurons besoin d’une application qui propose également l’établissement des déclarations fiscales, l’édition des comptes annuels, l’édition du fichier des écritures comptables.

Si leur besoin est de faire la comptabilité de trésorerie, il est préférable de choisir une application comme Sinao qui permet d’intégrer directement les opérations bancaires en comptabilité puis de les catégoriser. C’est également le cas si l’entreprise tient une comptabilité d’engagement, car cela permet de gagner du temps.

Enfin, si vous êtes une micro-entreprise, vous avez besoin d’un logiciel relativement simple qui doit vous permettre d’établir votre facturation et de tenir votre livre des recettes ainsi que votre registre des achats.

Conclusion

Pour conclure, vous aurez besoin d’un logiciel adapté à vos besoins et devrez faire des recherches pour trouver celui qui correspond à vos attentes et à vos valeurs.

Personnellement, nous avons recours à Sinao qui est un outil très simple d’utilisation 

Sinao, le logiciel de gestion le plus simple !

Sinao, le logiciel de gestion le plus simple !

Rien de mieux qu’un petit article pour vous présenter Sinao, le logiciel de gestion, facturation et comptabilité qui promet de rendre simple ces tâches.

Sinao s’adresse aux entrepeneur·es, petites entreprises, indépendant·es, freelances etc … La start-up propose de faciliter toutes les tâches de gestion afin de gagner du temps et d’avoir une vision claire sur les finances de son activité.

On détaille tout ça dans cet article !

Sinao : une logiciel complet pour les petites entreprises

Ce qui distingue Sinao de la plupart de ses concurrents c’est qu’il a été pensé par des entrepreneurs et non des comptables. L’objectif étant de réunir au même endroit les tâches régaliennes d’une petite activité afin de pouvoir les exécuter rapidement.

Un éditeur de facture innovant

Parmi les modules de Sinao, il y a un éditeur de devis et de factures innovant qui permet de gagner un temps considérable dans l’édition. En effet, il permet d’éditer la facture ou le devis directement dans la mise en forme de ceux-ci. En plus, cela permet de créer des documents propres, esthétiques et cohérents les uns avec les autres.

Gagner du temps ce n’est pas seulement du design. En effet, Sinao automatise tout ce qui peut l’être. Aussi, pour créer une facture vous avez juste à piocher dans votre fichier client, les mentions légales et les informations s’insèrent automatiquement, les calculs et la TVA aussi.

Un tableau de bord pour garder un oeil sur la gestion

Afin de suivre au plus près l’évolution de son activité, Sinao propose un tableau de bord complet et design. Cela permet de garder un oeil avisé sur les finances de l’entreprise mais aussi d’anticiper et d’optimiser ses dépenses.

Connecté à sa banque et à son comptable

Faire son rapprochement bancaire automatiquement et envoyez votre fichier comptable en un clic, c’est possible avec Sinao. Plus besoin de garder vos dépenses et de faire moult mails à votre comptable, vous pouvez tout centraliser dans Sinao et l’envoyer à votre cabinet directement.

Des modules adaptés à chaque besoin

En plus des modules de base, Sinao propose un système de facturation récurrente, un catalogue des stocks relié à la facturation, une gestion des clients et bien d’autres fonctionnalités encore.

L’atout charme de Sinao : un design élégant et ludique

Vous n’aimez pas la comptabilité ou vous en avez marre de la grisaille de votre logiciel actuel ? Sinao propulse la gestion dans un univers ludique et coloré afin que la compta ne soit plus une tare.

Grâce à un design coloré et ergonomique, la prise en main est rapide et efficace. Pas besoin d’être un expert pour faire sa comptabilité. De plus, le design intuitif permet de ne pas s’y perdre. On a toutes les fonctionnalités à porté de main et tout à été fait pour ne pas perdre du temps.

Les prix tous doux de Sinao ainsi que sa longue période d’essai gratuite finirons, je l’espère, de vous convaincre. Alors n’hésitez plus et lancez vous !

Budget communication & marketing

Budget communication & marketing

Quel budget prévoir pour la communication marketing ?

Le budget communication marketing peut être très simple et important, ou plutôt complexe et détaillé. Tout dépend de la manière dont il est utilisé et du montant du risque ou de l’argent. Des questions doivent être  posées avant de préparer un budget de communication marketing afin de répondre aux objectifs de développement.

En fonction du chiffre d’affaires

Avant de prévoir un budget communication marketing, il est important de fixer une limite budgétaire. En principe, le budget de communication d’une petite entreprise devrait se situer entre 5 et 20 % de son chiffre d’affaires. Cette estimation varie en fonction de la maturité de l’entreprise et des clients cibles.

Tapez fort dès le début

Si vous débutez, contrairement à certaines idées reçues, votre budget doit être beaucoup plus élevé au début. Il va falloir prévoir au moins 10 à 15 % de votre chiffre d’affaires prévisionnel. Certaines entreprises investissent même de 20 à 50 % au début. Il est important de tenir compte de cette proportion lors de l’élaboration du business plan. L’entreprise doit avoir les moyens d’investir pour avoir un retour de développement.

En fonction des périodes d’investissements

Comme votre budget de communication est basé sur votre chiffre d’affaires, les périodes d’investissement doivent être déterminées annuellement. Le budget doit être réparti au cours de l’année en fonction de vos objectifs de développement et des actions à mener. Le marketing d’une entreprise ne se construit pas en une seule année. Une bonne stratégie de communication se construit sur plusieurs mois, plusieurs années, étape par étape et avec un bilan annuel.

Afin d’optimiser au maximum les investissements, vous devez définir les priorités. Cela dit, voici quelques étapes générales et éléments à prendre en compte lors de l’élaboration d’un budget. Ces étapes se concentrent sur un simple budget de dépenses, au lieu d’un budget qui comprend à la fois les revenus et les dépenses. Alors, pour vous aider à prévoir un budget communication marketing, il faut commencer par :

Dressez la liste de tous les éléments de vos objectifs qui ont des coûts associés

Commencez par vos objectifs de marketing et de communication définitifs et approuvés. Pour chacun d’eux, énumérez les articles qui vous coûteront d’une manière ou d’une autre, qu’ils soient achetés, décorés, expédiés, etc. Par exemple, si vous envisagez d’ajouter un questionnaire en ligne à votre site web, vous aurez peut-être besoin d’un budget pour un développeur web ou même un tout nouveau Community Manager.

Par contre, la plupart des personnes chargées de la communication dans les organisations n’ont pas besoin d’inclure les coûts internes tels que les salaires et la papeterie, mais renseignez-vous sur ce qu’attend votre organisation.

Ajouter les « affaires courantes »

Commencez par votre liste à l’étape 1, qui est une liste de tous les éléments de vos activités qui se rapportent à un certain type de dépense. Ajoutez maintenant les « affaires en cours » qui n’ont pas encore été examinées. Il s’agit d’initiatives qui sont menées pendant une année supplémentaire.

Cela inclut également les dépenses courantes que nous oublions parfois, comme les abonnements aux photos d’archives ou  des outils de médias sociaux comme Hootsuite. Et si les coûts d’infrastructure tels que l’hébergement de sites web et les abonnements aux URL sont à votre charge et à votre budget, veillez à les inclure également.

Créer un document budgétaire

Il existe des milliers de modèles et d’options budgétaires. Bien que vous puissiez avoir des préférences personnelles où vous avez trouvé un bon exemple en ligne, nous vous recommandons de suivre le format du budget de votre entreprise.

Dans la plupart des cas, votre budget fait partie d’un budget global de votre entreprise. Il est donc avantageux d’utiliser le même format que votre structure et d’organiser les lignes budgétaires en fonction des lignes budgétaires existantes de votre entreprise.

A titre illustratif, le fait de suivre le même format peut faciliter l’approbation de votre budget, car il est familier et cohérent avec le format utilisé et géré par les personnes qui décident si vous recevrez ou non l’argent.

De plus, il sera plus facile de contrôler et de suivre les lignes budgétaires tout au long de l’année pour s’assurer qu’ils contiennent les bons éléments. Par exemple, si vous regardez les rapports mensuels de votre organisation et que le montant apparaît dans le mois où vous n’avez pas dépensé d’argent sur cette ligne budgétaire, vous pouvez rapidement identifier une erreur possible ou une mauvaise affectation des fonds.

La e-réputation

La e-réputation

La E-réputation peut être définie comme l’image véhiculée et / ou subie par une entreprise ou une marque sur Internet et autres supports numériques. La E-réputation peut également s’appliquer à un produit ou service. Connaître sa E-réputation, c’est connaître les avis que les clients ou futur client se font de vous. De plus connaître ça E-réputation permet de réagir rapidement sur d’éventuels défauts de l’entreprise.

Impact de la E-réputation

Parmi tous les concepts véhiculés pour appréhender les effets de la communication telle que la notoriété, l’image, les opinions parmi tant d’autres, s’il en est un que le sens commun privilégiera toujours au moment de passer à l’action, c’est bien celui de « réputation ». Car la réputation, bien au-delà d’être ce qui marque les esprits, est non pas ce que vous, dites mais ce que l’on dit de vous.

La E-réputation d’une entreprise

Sans bonne réputation, aucune activité ne peut perdurer et se développer. Son absence ou sa destruction peut dans certains secteurs d’activité comme celui du conseil être même fatale, cela s’est vu avec la descente aux enfers d’Arthur Andersen en quelques mois suite à l’affaire Enron.

Exemple de E-réputation qui ont impacté une entreprise : L’affaire Enron

L’entreprise d’Arthur Andersen Encensée par la presse et les analystes financiers comme nouveau modèle d’entreprise, sa valeur boursière ne cessait de croître (90% en un an).

En fait de modèle économique, l’entreprise gonflait artificiellement ses profits tout en masquant ses déficits en utilisant une multitude de sociétés écrans et en falsifiant ses comptes. Le but était, ni plus ni moins, de gonfler la valeur boursière.

Ainsi, la E-réputation peut impacter une entreprise. Prenons l’exemple suivant, l’entreprise d’Andersen, en voulant cacher la réalité économique de son entreprise, a causé sa perte. La E-réputation peut prendre des tournures drastiques quand elle est utilisée à mauvais

Aujourd’hui, une entreprise sur deux considère la E-réputation comme son risque n°1, à l’heure où les trois-quarts des internautes se renseignent sur Google avant d’acheter un produit ou un service.

Mais peut-elle permettre à une entreprise d’augmenter son chiffre d’affaires ?

Voici l’exemple de TripAdvisor, il a su identifier les besoins de son marché. Elle a remarqué que de plus en plus lors d’un achat, 85% des consommateurs lisent l’avis laissé par d’autres clients. Ainsi les vis positives sur le site internet de l’entreprise impact son chiffre d’affaires ; ceci met en confiance le consommateur. Donc la E-réputation peut être un fort impact pour l’entreprise.

La E-réputation d’un dirigeant

 L’ensemble des contenus dont le dirigeant fait l’objet sur le web se répercute non seulement sur sa vie privée, mais aussi sur sa vie professionnelle, et donc sur son entreprise.

Il existe une fusion identitaire forte entre un dirigeant et son entreprise, si bien qu’une atteinte à la E-réputation de l’un impact la E-réputation de l’autre.

Il en découle que le dirigeant doit protéger sa E-réputation personnelle afin qu’une atteinte à celle-ci n’entraîne pas de graves conséquences sur sa vie privée et sur la santé de son entreprise.

La E-réputation individuel

La E-réputation est donc une évaluation sociale permettant de déterminer si vous êtes digne de confiance ou non. Comme tout jugement, la E-réputation est subjective et dépend non seulement de votre identité, mais surtout de ce que les autres disent de vous.

En résumé, la E-réputation est une notion récente pour désigner l’ « image numérique » d’un individu, ou bien selon les définitions, l’acte de gérer sa communication sur Internet dans le but de se construire une bonne réputation.

La E-réputation peut être dangereuse dans plusieurs cas. Par exemple, de plus en plus d’employeurs décident de consulter le E-réputation d’un demandeur d’emploi pour prendre une décision.

Être performant sur Twitter

Être performant sur Twitter

Excellent moyen de communication depuis sa création, Twitter est devenu inéluctable. Cumulant plus de 300 millions d’utilisateurs dans le monde, Twitter est un réseau social qui occupe une place importante dans cet univers social. Facile à utiliser, environ un demi-milliard de tweets sont diffusés chaque jour. Autrement dit, pour être visible et être performant, il faut savoir s’y prendre en respectant les bonnes manières et règlements du réseau social. Comment être performant sur Twitter ? Voici nos recommandations pour y arriver.

Bien paramétrer son profil que sur son compte Twitter

Lorsque vous débutez sur Twitter, il est capital de bien renseigner son compte et de configurer son profil. En effet, le profil est considéré comme étant votre pièce d’identité. De ce fait, il faut bien l’entretenir.

Pour ce faire, il faut :

Définir un nom d’utilisateur

En principe, il faut insérer son nom et prénom afin de déterminer votre identifiant. Ce qui permettra aux autres abonnés de vous retrouver facilement. Dans le cas où l’identifiant existe déjà, il est recommandé de d’inverser le nom et le prénom ou d’y insérer un symbole, un chiffre ou une variante.

 Adopter une image d’arrière-plan pour vous représenter

On retrouve sur plusieurs comptes l’absence d’image d’arrière-plan. Cette erreur met en péril la crédibilité de votre compte. Pour ce faire, il faut définir une image qui est en concordance avec vous. Mais également, il faut poster une photographie ou un logo de bonne qualité.

Prendre soin de la description du profil

Borné en caractères, il est primordial de saturer cette zone du profil afin d’informer certains twitos sur vos aptitudes, vos penchants, votre situation professionnelle ou votre société. Ces informations doivent être incorporer sous forme de hashtag “#” et surtout, il ne faut pas en exagérer. 

Autre chose, vous avez la possibilité d’incorporer d’autres liens sous la description. À cet effet, vous pouvez y ajouter votre blog ou votre profil LinkedIn et ainsi faire votre promotion.

Ne protégez pas les publications.

Il ne sert à rien d’activer ce paramètre. En effet, en optant pour ce paramètre, tous vos tweets ne seront vus que par une minorité. Autrement dit, ils seront vus par les membres dons les invitations ont été acceptées. Mettez donc de côté ce paramètre afin d’accroître le plus vite votre compte.

Comment bien publier sur Twitter ?

Après avoir configuré son compte et son profil, il est important de savoir comment faire une publication sur Twitter. Pour ce faire, il faut :

  • Déterminez une ligne éditoriale et prodiguer des informations crédibles qui pourront apporter un plus. Elle peut tourner autour de votre passion, votre domaine d’activité, vos connaissances et aptitude.
  • Ensuite, évitez des publications sans queue ni tête. Postez des informations qui profiteront à ceux qui vous suivent.

Diffuser fréquemment

Pour avoir un compte performant et suivi, il est recommandé de publier régulièrement. Mais surtout n’en abuser pas. Il est conseillé de poster 4 à 5 fois par jour. Et surtout tenez compte de la qualité de ce que vous publiez et non de la quantité. En outre au cours de vos publications, mettez au maximum 2 hashtags. Pourquoi ? Parce que, plusieurs enquêtes ont révélé le nombre d’auditeurs sont plus nombreux pour une publication contenant un ou deux hashtags. Ce faisant, vous pouvez opter pour des outils comme Ritetag ou Hashtagify

Pour finir, demeurer succinct et surtout rester focus avec des publications d’au plus 140 caractères. Et respectez cette règle d’or un sujet, un message, un Tweet.

Nommer d’autres comptes Twitter

Twitter est aussi un moyen pour échanger les visibilités. Alors lors de vos publications, n’hésitez pas à désigner d’autre compte avec le symbole @. Ces comptes identifié obtiendront une notification et peut être, qu »ils vous rendrons la pareil lors d’un tweet.

Vous pouvez également identifier certains membres dans vos images grâce toujours au symbole @. 

Autres astuces pour rendre performant son compte Twitter 

De nombreuses astuces permettent de rendre son compte excellent. En premier lieu, il faut savoir choisir le bon moment pour publier. Il faut donc faire des publications quand vous remarquez que vos auditeurs sont connectés. En générale, pour le B2B, il est recommandé de le faire en semaine par contre pour le B2C, il est adéquat pour le mercredi et le week-end. Néanmoins, la meilleure manière d’y arriver est de vous servir de l’outil statistique que Twitter vous propose. Il vous permettra de savoir quand il faut publier. 

Secundo, vous pouvez re tweeter vos publications d’une grande importance pertinente. Toutefois, n’en abusez pas. Créer votre propre tweet afin de ne pas être classé dans la catégorie d’un follower.

Vous pouvez également participer à des conversations. Si vous avez une certaine connaissance dans un domaine, vous pouvez la partager avec l’audience présente en lâchant quelques commentaires.

Pour finir, vous pouvez programmer vos tweets. C’est une méthode propice quand vous n’avez pas le temps. À cet effet, des outils comme Hootsuite ou Buffer peuvent vous être utile. Ils programmeront vos tweet en avance.

Comment édifier et manager son réseau ?

L’une des choses à faire est d’introduire votre carnet d’adresses. En effet, vous pouvez introduire vos contacts grâce au paramètre ‘’trouver des amis’’. Si vous êtes à vos débuts sur le réseau social, cela vous sera d’une importance capitale. Vous pouvez aussi vous servir du paramètre recherche avancée. C’est une fonction qui vous permet de reconnaître les influenceurs grâce à la barre de recherche. Il vous revient de choisir et d’enregistrer vos recherches.

En outre, vous pouvez suivre des comptes de qualité et esquiver les messages de remerciement automatiques. Aussi, vous pouvez créer des listes en fonction des sujets que vous préférez ou de votre centre d’intérêt tout en y en ajoutant des comptes de qualité et surtout influenceur.

Enfin, vous pouvez, monitorer votre compte via Crowdfire, autrement dit, vous gérez votre compte et identifier les auditeurs qui ne vous suivent plus ou qui ne se connectent plus.

Pour finir, ne diffusez pas de fausses informations, et surtout n’employez pas un langage à caractère irrespectueux.

Pin It on Pinterest