15 conseils pour travailler efficacement depuis chez soi

15 conseils pour travailler efficacement depuis chez soi

Par les temps qui courent, le travail à la maison est devenu chose courante. Que ce soit par choix ou par obligation, les télétravailleurs sont de plus en plus nombreux. 

Mais, conditions sanitaires mises à part, les entrepreneurs qui travaillent depuis chez eux ont toujours existé. Lorsque l’on lance son entreprise, surtout les premiers temps, il est très fréquent que louer un local soit impossible, voire inutile. On préfèrera alors travailler depuis chez soi.

Seulement, travailler depuis chez soi ne signifie pas travailler sans contrainte et depuis le fond de son canapé. En effet, le travail à la maison peut s’avérer plus difficile que ce que l’on imagine. 

Quelles sont les principales difficultés du travail à domicile ?

Le travail à la maison, le premier jour, c’est super : on peut se lever plus tard, il n’y a pas de temps de trajet jusqu’à son lieu de travail. On peut rester dans une tenue confortable, pourquoi pas en pyjama ? On peut faire des pauses quand on veut, et personne ne peut nous faire de reproches si on mange au-dessus de son clavier d’ordinateur.

Pourtant, au bout de quelques jours, on se rend compte que ce sont précisément ces “avantages” du travail à la maison qui vont provoquer des difficultés.

Lorsque l’on travaille à l’endroit qui est aussi son lieu de vie, il est extrêmement facile de perdre le rythme. On peut très rapidement développer de mauvaises habitudes :

  • Ne pas commencer le travail à heures régulières ;
  • Ne pas réussir à s’arrêter de travailler le soir ;
  • Sauter des repas, ou au contraire, grignoter toute la journée ;
  • Se laisser déconcentrer par les distractions qu’offre la maison ;
  • Ne plus réussir à faire la distinction entre le privé et le professionnel ;
  • Ne plus sortir de chez soi ;
  • Se laisser vivre, ou au contraire, se mettre trop de pression…

Et la liste est encore longue. Pour résumer, on peut dire que travailler à la maison, c’est prendre le risque de perdre l’équilibre dans sa vie. Et pour travailler efficacement, avoir un équilibre est essentiel.

Si, pour une raison ou pour une autre, vous devez relever le défi du travail à la maison, il va falloir que vous preniez de bonnes habitudes pour rester efficaces.

Voici quelques astuces pour travailler efficacement quand on travaille à la maison.

1 – Ayez le bon état d’esprit

Cela peut paraître un conseil un peu banal, mais c’est pourtant la toute première étape, et elle est essentielle.

Prenez le temps de réfléchir au sens de ce que vous faites. 

Parfois, lorsque l’on travaille depuis chez soi, rien que le fait de se lever le matin pour se mettre à son poste de travail peut être une étape difficile. Il faut que vous gardiez les yeux fixés sur vos objectifs, et que vous n’oubliez pas la raison pour laquelle vous faites toute ça. 

Cela signifie aussi que vous devez savoir pourquoi vous travaillez depuis chez vous, et non pas dans un bureau : faites-vous ce que vous voulez vraiment faire ? Le faites-vous pour les bonnes raisons ? Ayez le bon état d’esprit !

2 – Habillez-vous

Et oui, mauvaise nouvelle : le costume pyjama, c’est très confortable et agréable au début, mais c’est une mauvaise idée sur le long terme. 

Si vous passez directement de votre lit à votre bureau, sans passer par la case dressing, alors vous risquez de ne pas bien faire la différence entre les deux sphères : la sphère privée, et la sphère professionnelle.

Votre tenue est un symbole. C’est aussi un indicateur de votre état d’esprit. Votre uniforme.

Lorsque vous quittez votre pyjama, vous laissez derrière vous le temps du repos. Lorsque vous enfilez une tenue de journée, vous rentrez officiellement dans une période d’activité et de productivité.

La tenue que vous choisissez n’a pas à être trop habillée, bien sûr : on ne vous demande pas de porter une cravate ou de vous maquiller. Il suffit de vous préparer un minimum, et de porter des vêtements de jour.

3 – Maîtrisez les outils informatiques

Travailler à la maison, cela signifie la plupart du temps travailler derrière son écran d’ordinateur.

Pour rester efficace, et être toujours plus productifs, même depuis chez vous, il faut absolument que vous maitrisiez les outils informatiques nécessaires au maintien de votre activité.

Si vous avez besoin d’un outil, et que vous vous rendez compte que vous n’êtes pas à l’aise avec, alors formez-vous. De nos jours, il est très facile de se former soi-même à l’usage d’un logiciel, en regardant des tutoriels sur Youtube, par exemple.

Si vous vous engagez dans une longue période de travail à domicile, alors n’hésitez pas à investir ! Une meilleure connexion Internet, un meilleur ordinateur, l’achat de logiciels, l’achat de formations… Sur le long terme, être bien équipé et maître de ses outils peut s’avérer essentiel.

4 – Mettez en place une routine de travail

Avoir une routine adaptée est absolument essentiel. Voyez le déroulement de votre journée de travail comme un rituel. Faites les choses dans l’ordre, toujours dans le même ordre, edt toujours les mêmes choses.

Des études l’ont démontré, et si vous ne nous croyez pas, l’expérience vous le dira : lorsque vous développez une routine, et que vous faites toujours les mêmes gestes, votre cerveau finit par fournir moins d’efforts, et tout devient plus facile.

5 – Choisissez des horaires qui vous conviennent

Choisissez des horaires qui sont adaptés à vous, à votre activité, et à votre rythme personnel. Prenez en compte un certain nombre de critères :

  • Vous êtes plus efficaces le matin, ou le soir ?
  • Quels sont les horaires des autres habitants de la maison ?
  • Quels sont vos diverses obligations en dehors du travail ?

A partir de ces informations, définissez :

  • L’heure à laquelle vous devez commencer à travailler le matin ;
  • L’heure à laquelle vous devez arrêter de travailler le soir ;
  • Les heures de début et de fin de votre pause repas.

6 – Respectez votre emploi du temps

Maintenant que vous avez un bel emploi du temps bien défini… Respectez-le ! 

C’est l’un des défis les plus difficiles à relever lorsque l’on travaille chez soi : respecter son emploi du temps. Il est parfois tentant de dormir une heure de plus. Il est parfois difficile de s’arrêter de travailler le soir, lorsque l’on n’a pas terminé une tâche aussi rapidement que prévu, par exemple.

Cependant, c’est absolument essentiel : il faut savoir quand s’arrêter.

woman smiling holding glass mug sitting beside table with MacBook

7 – Cochez des cases

Pour être efficace, vous devez trouver la bonne méthode pour rester concentré sur ce que vous faîtes pendant la journée. Voilà un petit conseil qui a prouvé son efficacité plus d’une fois : cochez des cases !

Faites des to-do lists. Faites-en plusieurs : une pour la semaine, puis une par jour. Rédigez le matin la liste des choses que vous devez faire pendant la journée, avec en priorité les tâches les plus importantes.

Le fait de cocher des cases procure une satisfaction qui peut se révéler très motivante ! Imaginez le plaisir d’une liste entièrement cochée en fin de journée ?

8 – Equipez et personnalisez votre espace de travail

Une fois que vous avez trouvé votre coin bureau, aménagez-le correctement.

Votre coin bureau doit être ergonomique, pratique, confortable. Vous devez être à l’aise, ne manquer de rien. C’est aussi un endroit qui doit vous donner envie de travailler.

N’hésitez pas, par exemple, à investir dans un bon fauteuil de bureau confortable. Décorez votre bureau avec des éléments qui vous apaisent et vous aident à vous concentrer, comme des plantes, par exemple.

Petite astuce motivation : accrochez un tableau blanc, ou bien un tableau en liège, au-dessus de votre poste de travail. Vous pourrez y écrire ou y fixer vos to-do lists et vos objectifs du jour !

9 – Faites la distinction entre le privé et le pro

Le choix d’un espace dédié au travail vous aidera à faire la distinction entre le privé et le pro. Mais il y aura d’autres défis. Votre environnement vous rappellera constamment à votre vie privée : les gens qui vivent avec vous, vos animaux de compagnie, vos tâches ménagères en retard peuvent être des distractions de taille.

Petite astuce : assurez-vous que votre ménage soit fait le soir avant d’aller vous coucher. En effet, un environnement de travail désorganisé peut être un frein à la concentration !

10 – Evitez les distractions

A la maison, les distractions sont partout. Puisque votre domicile est avant tout fait pour être un lieu de repos et de détente, vous allez être constamment tenté de retourner vers ces distractions agréables : la télévision, le téléphone portable, les jeux vidéos…

Evitez ce genre de distractions.

Si vous savez que vous avez tendance à être avalé par votre télévision, évitez de l’allumer au moment de votre pause déjeuner.

Petite astuce : ayez deux téléphones, un pro et un perso. Pendant votre journée de travail, éteignez votre téléphone perso. Ne donnez votre numéro pro qu’à vos contacts professionnels et à vos proches pour qu’ils puissent vous joindre en cas de problème. Ne consultez votre téléphone perso qu’au moment de vos pauses, comme vous le feriez sous la surveillance d’un patron !

11 – Posez les limites avec votre entourage

Si vous ne vivez pas seul, faites le point avec votre entourage. Chaque membre de votre famille doit comprendre que votre journée de travail n’est pas moins importante parce qu’elle se déroule à la maison. 

Expliquez-leur qu’ils ne doivent pas vous déranger pendant que vous travaillez. 

Parfois, vos proches pourront avoir l’impression que vous ne travaillez pas vraiment, ou que votre journée a été moins fatigante que la leur, parce que vous n’avez pas bougé. Ne vous laissez pas démotiver par ce genre de préjugés, et communiquez avec eux pour leur faire comprendre à quoi ressemble votre vie.

12 – Faites des pauses régulièrement

Pour ne pas se déconcentrer, il est important de laisser respirer son cerveau à un rythme régulier. Faites une pause de 10 minutes toutes les 90 minutes, par exemple.

13 – Sortez de chez vous au moins une heure par jour

L’un des risques quand on travaille à domicile, c’est de ne plus jamais franchir la porte d’entrée. Ne tombez pas dans le piège, et ne devenez pas pantouflard !

Sortez de chez vous au moins une heure par jour. Ce peut être le matin avant de commencer la journée, ou le soir une fois qu’elle est terminée. Ce peut être pour aller voir du monde, pour aller faire un footing, ou juste pour marcher dans votre quartier.

Le plus important est de rester actif, aussi physiquement, pour rester en forme. La forme physique est essentielle à l’efficacité au quotidien, même dans le travail.

macbook pro on brown wooden table

14 – Tirez des conclusions

Lorsque notre quotidien subit de gros changements, on ne peut pas tout réussir parfaitement du premier coup. Certaines choses marchent pour certaines personnes, mais pas pour d’autres. Peut-être que certains de nos conseils ne marcheront pas pour vous.

Faites des essais, et tirez des conclusions. Ajustez-vous à ce qui fonctionne le mieux pour vous, et restez toujours à l’écoute.

15 – Mesurez votre chance

C’est notre dernier conseil, mais pas des moindres. Mesurez votre chance. Quelque soit la raison pour laquelle vous travaillez à la maison, que ce soit le résultat d’un choix ou pas, vous avez la chance de pouvoir le faire.

Lorsque votre rythme de travail sera une source de stress, et lorsque vous subirez de la pression, rappelez-vous à quel point c’est confortable, et comme vous êtes mieux ici qu’ailleurs !

Entrepreneur : 2 assurances pour bien vous protéger en tant que personne

Entrepreneur : 2 assurances pour bien vous protéger en tant que personne

En tant qu’entrepreneur indépendant, vous devez souscrire à plusieurs assurances pour vous et votre entreprise. Vous connaissez déjà sûrement la RC Pro (Responsabilité Civile Professionnelle) ou d’autres assurances obligatoires en lien avec votre activité. Et pour bien vous protéger en tant que personne, avez-vous adhéré à une complémentaire santé et à une prévoyance ? Ces deux contrats demeurent essentiels pour faire évoluer votre entreprise l’esprit plus tranquille. Nous vous les présentons dans cet article.

La complémentaire santé pour l’entrepreneur indépendant

La complémentaire santé est un contrat d’assurance qui complète les remboursements du régime obligatoire (sécurité sociale). Il intervient lorsque vous effectuez des dépenses de santé et dans de nombreux domaines : hospitalisation, rendez-vous médicaux, pharmacie, optique, dentaire, audiologie, médecines douces ou encore actes de prévention,… Parce que le régime obligatoire ne couvre pas l’intégralité de ces frais de santé (sauf exceptions maladies chroniques, par exemple), vous devez opter pour cette assurance santé en complément. 

Retenez que la complémentaire santé est un contrat personnalisable qui s’adapte facilement à vos besoins et à votre budget. Si vous venez de lancer votre activité d’entrepreneur indépendant et que votre budget est limité, une couverture de base sera déjà précieuse. En effet, des frais d’hospitalisation imprévus peuvent coûter très chers sans l’aide d’une complémentaire santé, et une protection de base suffit pour vous couvrir en ce sens. Pour une meilleure couverture santé, augmentez vos garanties jusqu’à de possibles garanties haut de gamme. Accompagné d’un conseiller vous évaluez le niveau de garanties qui correspond à une prise en charge adéquate des soins dont vous estimer avoir besoin. Que vous recherchiez une bonne prise en charge en optique, dentaire, médecines douces ou pour des dépassements d’honoraires pratiqués par les médecins que vous consultez, votre contrat s’adapte tout en respectant votre budget.

L’assurance prévoyance pour protéger l’entrepreneur indépendant d’un aléa 

Moins connue que la complémentaire santé, voire inconnue pour certains, l’assurance prévoyance protège aussi votre personne. Elle vous soutient, financièrement et grâce à des services d’assistance, en cas d’aléa vous empêchant de poursuivre votre activité d’entrepreneur sur du court ou du plus long terme. Ce contrat comprend, par exemple, des garanties en cas d’invalidité partielle ou totale, en cas d’incapacité de travailler ou encore en cas de décès (pour ce dernier point, vos proches perçoivent un capital décès).

Par exemple, si vous vous retrouvez en incapacité de travailler pendant 10 semaines suite à une maladie ou un accident, votre assurance prévoyance vous verse des indemnités (rente) à hauteur du montant que vous aurez choisi lors de la signature du contrat. Si en tant qu’entrepreneur indépendant, vous dégagez 3 000 € de revenus mensuels et que vous souhaitez maintenir ce niveau de vie en cas de coup dur, vous pouvez choisir ce montant en garantie. Bien entendu, vous assurer une telle indemnisation se répercute sur le montant de vos cotisations. Si votre budget ne permet pas une telle garantie, vous êtes libre de sélectionner une indemnité plus modeste et qui vous évitera tout de même de rencontrer des difficultés financières. Lors de la signature de votre contrat, faites aussi attention aux délais de carence applicables pour ces versements d’indemnités. Si votre contrat mentionne 10 jours de délai de carence, vous ne percevrez vos indemnités qu’à partir du 11e jour de votre arrêt d’activité. La prévoyance vous permet donc de mieux-vivre des conséquences d’un accident ou d’une maladie vous empêchant d’exercer votre activité ou aide vos proches si vous décédez.

Le régime obligatoire accorde aussi des indemnités journalières à la plupart des entrepreneurs indépendants. Néanmoins, ces indemnités demeurent encore trop faibles pour rembourser les charges du quotidien.

La complémentaire santé et la prévoyance des entrepreneurs en « Loi Madelin » : kézako ?

Si vous vous renseignez sur la complémentaire santé et la prévoyance des entrepreneurs indépendants, vous allez certainement apercevoir la mention « loi Madelin ». Ce terme désigne un avantage fiscal pour les TNS (Travailleurs Non Salariés). Dans le but de favoriser l’accession des entrepreneurs indépendants à ces assurances vivement recommandées, le gouvernement a mis en place cette mesure spécifique. En souscrivant un contrat compatible avec les avantages de la loi Madelin, les cotisations versées sont déductibles des impôts

NB : les entrepreneurs en micro-entreprise font exception et ne peuvent pas disposer des avantages de la loi Madelin. 

La complémentaire santé et la prévoyance pour un entrepreneur permettent de vous concentrer sur le développement de votre activité en ayant moins peur pour votre santé. Pensez à vous protéger, et pas seulement votre entreprise !

Sources utiles :

6 conseils pour faire un Facebook live professionnel

6 conseils pour faire un Facebook live professionnel

On ne peut que conseiller à un entrepreneur de se jeter à l’eau et de faire un Facebook live pour dynamiser sa communauté. Mais quitte à faire les choses, autant les faire correctement ! Voici donc 6 conseils pour faire un Facebook live de qualité quand on est un professionnel.

Une bonne connexion Internet

Avant de faire un gâteau, on doit vérifier si son four fonctionne. C’est à peu près la même chose pour un Facebook live : votre connexion Internet est votre instrument de travail.

Vous vous apprêtez à diffuser un live qui sera regardé simultanément par un grand nombre de personnes – en tout cas, on vous le souhaite ! Votre connexion ne doit pas vous faire défaut, auquel cas votre audience pourrait être perturbée par la mauvaise qualité de streaming et quitter le live.

Pour que votre connexion soit optimisée, n’hésitez pas à vous positionner à un endroit où votre signal Wi-fi est meilleur, où à vous brancher à votre câble ethernet si ce n’est pas déjà fait. 

Préparez le terrain

Si personne n’est au courant de la diffusion de votre live, vous risquez de vous retrouver sans audience le moment venu. Il est essentiel de préparer le terrain et de parler de votre live en amont.

Vous avez déjà une communauté qui vous suit sur les réseaux sociaux : utilisez donc ces différentes plateformes sur lesquelles vous êtes actifs pour communiquer sur votre live. Dites à votre communauté l’heure à laquelle vous prévoyez de vous connecter, quel sera le sujet de votre live, les thèmes que vous souhaitez aborder…

Essayez de préparer le terrain avec une communication engageante, et de piquer la curiosité de votre communauté. Pourquoi ne pas créer un événement Facebook, par exemple ? En d’autres mots, créez du suspense !

Présentez-vous

Avant de vous exprimer, prenez le temps de bien vous présenter, vous, et votre entreprise. 

Si vous choisissez de faire un live public, il y aura parmi votre audience des interlocuteurs extérieurs à votre communauté, qui ne savent pas forcément qui vous êtes, ni les raisons pour lesquelles vous avez lancé un live. Expliquez-leur de quoi vous parlez.

D’ailleurs, puisque le concept du live est une interaction en direct, certains d’entre eux vont prendre le live en cours de route. N’hésitez pas à renouveler votre présentation plusieurs fois si vous constatez des connexions tardives.

Un live interactif

Tout l’intérêt du live est de pouvoir interagir avec votre audience. Incitez votre audience à vous écrire des commentaires pendant le live, auxquels vous pourrez répondre directement, par exemple.

Demandez-leur également de vous montrer s’ils apprécient ce moment en réagissant au live ou en le partageant

Tirez profit de votre live

Vous êtes un professionnel, et votre live a pour but de vous faire connaître. Tirez profit de ce contact direct avec votre communauté, et potentiellement avec une nouvelle audience, pour fidéliser vos clients.

Profitez de l’occasion pour mettre en description un lien vers votre site Internet, ou vers les différentes plateformes sur lesquelles vous êtes actif. 

Vous pouvez également inciter oralement vos interlocuteurs à s’abonner à vos différentes pages, à activer les notifications quand c’est possible, pour qu’ils restent en contact avec votre actualité.

Restez vous-même !

Lorsque les utilisateurs de Facebook regardent un live et y participent, ils veulent avant tout passer un bon moment.

Ne faites pas de votre live professionnel un événement trop sérieux, qui pourrait devenir barbant. Au contraire, n’hésitez pas à y insuffler votre personnalité dans votre façon de parler et dans votre gestuelle.

En restant vous-même, vous mettrez à l’aise votre audience, et vous lui permettrait de s’identifier à vous plus aisément.

Maintenant que vous connaissez la recette d’un bon Facebook live professionnel, plus rien ne vous empêche de vous lancer ! Bonne chance à vous !

Qu’est-ce que le slow business ?

Qu’est-ce que le slow business ?

Le verbe slow (ralentir) se conjugue chaque jour avec davantage de domaines. Parentalité, nutrition, vie privée, la slow life promeut une meilleure qualité d’existence. La vie lente multiplie ses émules avides de bien-être. Pour la mettre en action, il suffirait de repenser son quotidien et de prendre le temps d’apprécier chaque moment. Ce concept atteint désormais le monde professionnel. Qu’en est-il du travail lent c’est-à-dire du slow business ?

Instaurer un équilibre professionnel

Fatigue, stress voire burn out sont les maux qui affligent et effraient les travailleurs. Dirigeants ou employés, ils subissent le rythme infernal imposé par une société et une économie glorifiant la rapidité. Rentabilité, communication accélérée assujettissent les professionnels.

En réaction à cette frénésie ambiante, une pensée divergente est née. Des entrepreneurs à contre-courant défient la vitesse des organisations qu’ils créent ou accompagnent. Loin de prôner une lenteur à toute épreuve, le slow business invite à la réflexion. Il s’attaque aux rythmes imposés. Inventer de nouveaux repères temporels est la clé du travail mesuré. Patience et endurance remplacent frénésie et course contre la montre.

Concrètement, le plus rapide ne garantit pas le meilleur résultat. Prendre du recul offre l’occasion d’agir de manière plus pertinente. Et cela peut faire la différence. Trouver un nouvel équilibre professionnel correspond à accepter les périodes de latence. Elles sont alors mises au service de moments plus productifs.

Gérer le temps de travail

Mieux gérer son temps de travail pour une vie plus équilibrée. Guider ses équipes en slow business dans le but d’une plus grande efficacité. Voici le nouvel art de vivre en entreprise. L’alternance de réactivité et de décélération permet alors d’atteindre la performance optimale.

Mis en oeuvre en entreprise, le slow business décompose le planning en blocs temporels. Il faut éliminer l’aspect toxique des interruptions répétées. Réseaux sociaux, mails et appels nuisent à la concentration tandis que s’atteler à une fonction précise pour un temps donné soulage la pression mentale.

Unir bien-être et performance

Le slow business accorde aux employés la gestion autonome de leur temps de travail. Les évaluations ne reposent plus sur le quota horaire de présence. Finies les heures supplémentaires vues comme un investissement flatteur du salarié. Seul les résultats comptent.

Ne pas oeuvrer moins mais mieux. Inspirée des pays anglo-saxons, la démarche du travail conscient fait de plus en plus d’émules en France. Aligner les heures d’arrivée au bureau des salariés avec leur rythmes biologiques ou opter pour l’agenda entièrement individualisé. Telles sont les applications concrètes du slow business.

La responsabilisation des collaborateurs contribue à la productivité de la société. Limiter les réunions au profit du temps de discernement avant l’action satisfait les entrepreneurs.

Apporter une éthique professionnelle

Axé sur le bien-être au travail, le slow business se manifeste par de nombreuses initiatives de la part des dirigeants. Certains autorisent la sieste en milieu de journée. La méditation moins prisée qu’aux Etats-Unis commence à franchir les portes des sociétés françaises. Monter une crèche d’entreprise ou installer une salle de sport semblent appréciés par les salariés.

Mieux dans leurs corps, dans leurs têtes, les collaborateurs sont plus à même de mener leurs tâches à bien. Plus concentrés, ils sont efficaces. Tout le monde s’avère alors gagnant.

Porteur d’une éthique professionnelle, le slow business met en pratique une gestion du temps nouvelle. Il inclut le salarié au coeur de l’activité. Ce sont tous les principes du management qui évoluent.

Entrepreneurs : 4 habitudes pour améliorer votre sommeil

Entrepreneurs : 4 habitudes pour améliorer votre sommeil

Pour un entrepreneur, la gestion du temps et la productivité sont des éléments clés de la réussite. Le plein d’énergie nécessaire pour endurer de longues journées de travail dans la bonne humeur, c’est le sommeil. Mieux dormir vous permettra de mieux travailler, et de mettre toutes les chances de votre côté pour mieux développer votre entreprise. Voici donc quelques conseil pour améliorer votre sommeil.

Pourquoi se créer une routine du sommeil ? 

Tout commence par l’essentiel : prendre de bonnes habitudes, et s’y tenir. Il s’agit donc de se créer une routine sommeil, afin que votre corps s’y habitue et que bien dormir devienne tout naturel.

Les avantages d’un bon repos

Le sommeil a une influence considérable sur la régulation du tempo physiologique des hormones. En d’autres termes, une multitude de choses dans votre corps, visibles et invisibles, peuvent être modifiées de manière radicale en fonction de la qualité de votre sommeil :

  • votre énergie quotidienne
  • l’efficacité de votre mémoire
  • votre vigilance et vos réflexes
  • votre sensation de satiété (mieux dormir vous permet de mieux manger !)
  • et même votre bonne humeur générale !

Ce sont autant d’éléments indispensables à la vie d’un entrepreneur, qui fait face à tant de défis au cours de sa journée. Voilà pourquoi adopter de bons réflexes et se créer une routine sommeil peut tout changer.

Les avantages d’ancrer une routine

En prenant de bonnes habitudes que l’on répète sans faute chaque soir et chaque matin, on habitue notre corps à ce que l’on appelle… la routine. On vous l’accorde, le mot ne fait pas rêver : et pourtant, le cerveau humain est très favorablement impacté par la ritualisation des actions

En effet, au bout de trois semaines de bonnes habitudes répétées sans faute, le cerveau humain finit par rendre toutes ces petites actions quotidiennes automatiques. Et, une fois que tout cela est automatique, il n’est plus nécessaire de gaspiller de l’énergie à y penser ! Moralité : si vous réussissez à vous astreindre à trois semaines de bonnes habitudes pour votre sommeil, votre cerveau devrait prendre le relais et faire tout seul le travail à votre place par la suite.

Voici 4 habitudes à prendre pour améliorer drastiquement la qualité de votre sommeil chaque jour.

1. Limitez votre exposition à la lumière.

Plus d’une heure avant l’endormissement, plongez-vous dans la pénombre et évitez de vous exposer aux divers écrans. Plus de télévision, d’ordinateur ou de téléphone portable avant de dormir ! Votre cerveau est stimulé par la lumière artificielle, qu’il associe à la lumière du soleil, et qui le garde en éveil.

2. Prenez votre douche le soir

Il semblerait que prendre une douche ou un bain environ une heure avant de se coucher soit très favorable à l’endormissement. La chaleur de l’eau permet de détendre les muscles et de relaxer tout le corps.

3. Ne chauffez pas trop votre chambre

Ce point-là est bien connu : dormir dans une chambre trop chauffée est un mauvais calcul pour favoriser votre sommeil. La température idéale pour dormir se situe entre 16 et 18 degrés maximum. Au-delà, il fait trop chaud pour un corps endormi, dont les mécanismes de régulation thermique fonctionnent moins bien.

4. Restez constants !

Ancrer une routine ne fonctionne que si vous gardez un rythme constant. Couchez-vous à la même heure chaque soir, et levez-vous à la même heure chaque matin. Il peut être tentant de décaler ses horaires de sommeil le week-end, quand on ne travaille pas, mais c’est un mauvais calcul. La constance est la clé !

L’alimentation, le sport et le sommeil sont trois besoins du corps humain qui peuvent faire toute la différence lorsque l’on a des objectifs à atteindre. C’est donc l’un des meilleurs conseils que l’on puisse vous donner, et certainement celui que vous avez toujours rêvé d’entendre : si vous voulez gagner de l’argent… au lit !

Comment être efficace en télétravail ?

Comment être efficace en télétravail ?

La possibilité de télé-travailler peut être une véritable aubaine. Travailler tout en restant chez soi peut en effet se révéler être un gain de temps formidable. Cependant, le télétravail apporte aussi un certain nombre d’inconvénients : comment rester concentrer et éviter les distractions pour rester productifs ? Comment choisir les outils les plus adaptés à ses besoins ?

Préparer votre espace de travail

Pouvoir distinguer votre lieu de vie de votre espace de travail peut se révéler indispensable à votre productivité. Bien que vous soyez chez vous, il vous faut choisir un lieu dédié à votre activité professionnelle, qui vous permette de distinguer les temps de pause des temps de productivité. L’idéal est évidemment d’avoir un bureau personnel. 

Le confort de cet espace de travail est également indispensable : investir dans un bureau et un fauteuil ergonomiques vous permettra de passer de longues heures à travailler sans être tentés de quitter votre poste.

Planifier votre journée

L’avantage de se déplacer jusqu’à son lieu de travail, c’est que votre emploi du temps est soumis à des horaires fixes qui vous permet d’enclencher une routine quotidienne. Si vous n’avez pas l’habitude de travailler chez vous, il est très aisé de perdre cette routine, et de vous retrouver complètement livrés à vous-même dans votre emploi du temps.

Pour rester productifs en travaillant à la maison, il est donc nécessaire de planifier sa journée avec soin, et de s’imposer à soi-même des horaires à respecter. Voici quelques conseils à suivre :

  • Programmez votre réveil à la même heure que d’habitude, tous les jours de la semaine.
  • Utilisez un agenda papier ou en ligne pour planifier vos temps de travail, en divisant vos tâches à accomplir chaque jour.
  • Tenez une to-do list, et cochez chaque tâche accomplie pour garder une trace de votre progression et rester motivés.
  • Prévoyez une heure de fin de journée, à laquelle vous arrêterez de travailler. Cela vous permettra d’avoir un objectif et de trouver le temps moins long pendant votre temps de travail.

Prévoyez des temps de pauses

Être à la maison, c’est être soumis à la tentation de se lever de son poste de travail pour profiter du grand nombre de distractions qu’offre votre chez vous. Pour éviter de multiplier les pauses imprévues et les interruptions extérieures, prévoyez à l’avance vos temps de pauses et tenez-vous à ce que vous avez prévu.

Par exemple, intégrez des pauses d’une quinzaine de minutes à votre agenda, une le matin et une l’après-midi. Profitez-en pour vous préparer un café, faire un tour sur votre balcon… Prévoyez également une pause plus longue à midi, pour profiter d’un repas maison bien mérité. Si votre famille est avec vous, ce sera également l’occasion de passer du temps avec eux au milieu de votre journée de travail, pour vous donner le courage d’y retourner l’après-midi !

Restez en contact avec vos collaborateurs

Le télétravail ne doit pas vous couper de vos collègues et de vos collaborateurs. Il existe un grand nombre d’outils permettant aux entreprises de rester en contact à distance. 

Vous pouvez utiliser des applications comme Skype, qui vous permet de discuter en visio avec plusieurs personnes en même temps. Si vous voulez créer pour l’occasion des conversations d’équipe, ou des visioconférences avec un grand nombre de personnes, privilégiez Slack ou Zoom, qui sont des outils particulièrement adaptés à ce genre de situation. 

Si, au contraire, vous pouvez vous contenter d’un contact audio, alors pensez à Discord : cette application, à l’origine conçue pour les gamers, vous offrira stabilité et fluidité dans vos conversations groupées.

Que le télétravail soit une alternative choisie ou imposée, il ne doit pas impacter négativement la qualité de votre quotidien ou votre productivité. S’il demande une discipline personnelle plus exigeante, il peut également se révéler très bénéfique pour votre équilibre, s’il est bien organisé !

Pin It on Pinterest