De nos jours, la réussite socioprofessionnelle se juge principalement par rapport au revenu salarial. Bien que celui-ci ne cesse d’évoluer, le contrat de travail est ponctué d’une multitude de règles qui ne permettent pas toujours au salarié de s’exprimer comme il le souhaite. Le travail peut donc évoluer vers plus de liberté ; et c’est justement l’aspiration du freelance. Le statut de freelance est une alternative au salariat. Mais avant de se lancer dans le freelancing, vous devez vous assurer d’être prêt.

Quitter son emploi pour se lancer en freelance

Si vous êtes déjà salarié avant de vouloir vous lancer en freelance, sachez que vous devez bien vous y prendre avant de quitter votre emploi pour vous lancer en freelance. En effet, si vous êtes sous un contrat CDD, vous devez attendre la fin de votre contrat ; et si vous êtes en CDI, vous devez avoir une rupture consensuelle avec votre employeur ou alors démissionner.

Quoi qu’il en soit, sachez que vous avez une obligation de loyauté et de fidélité envers votre employeur, vous devez quitter votre emploi avant de vous lancer en freelance, surtout si votre projet se situe dans le même domaine d’activité. Vous pouvez aussi opter pour une demande de congé pour création d’entreprises afin de lancer votre projet de création d’entreprises. Mais, en cas de clause de non-concurrence dans votre contrat de travail, vous aurez des limitations de temps, de champ d’action.

Quelles sont les aides au lancement de son activité de freelance ?

Pour tous ceux qui veulent se lancer en freelance, il existe des dispositifs d’aide à la création d’entreprises. Les freelances peuvent choisir entre divers dispositifs selon le soutien financier dont il bénéficie à la création de son entreprise.

  • L’ACCRE, consiste en une exonération temporaire de cotisations sociales sur les 12 premiers mois d’activité pour plusieurs entrepreneurs ;
  • L’ARCE, est un versement sous forme de capital d’une partie des droits à indemnisation chômage restant ;
  • Le maintien des ARE consiste en un maintien, sous conditions de ressources, du versement des allocations chômage pour le créateur d’entreprise ; ceci fait qu’il peut continuer à percevoir ses allocations.

Attention, le gouvernement est actuellement entrain de réformer ces financement. Plus d’info ici.

Avoir des missions en freelance lorsque l’on se lance

Pour réussir en freelance, vous devez trouver des missions. Ce sont ces missions qui conduiront à l’évolution de votre entreprise.Pour ce faire, vous devez faire des prospections auprès de votre réseau, des clients ou même des plateformes Internet.

Internet offre en effet un grand nombre de réseaux sociaux professionnels et de plateformes dédiées sur lesquelles vous pouvez créer des profils afin de permettre à vos potentiels clients de vous permettre d’avoir des missions. Par exemple Malt.

Vous pouvez aussi chercher des missions en sous-traitance auprès des entreprises de votre secteur d’activité. Mais, vous pouvez également travailler de façon complémentaire avec d’autres freelances. Et il est mieux pour vous lancer en freelance d’opter pour les missions de longue durée et rendre un service de qualité afin de fidéliser vos clients qui feront votre publicité.

Avant de vous lancer en freelance, vous devez étudier le secteur d’activité, trouver les sources et aides de financement et garantir vos missions.

Les outils indispensables pour créer son entreprise

 

NOUVEAU 

Découvrez notre dernier livre blanc sur les outils indispensables pour lancer son activité !  

 

L'e-book est dans votre boite mail !

Pin It on Pinterest

Share This