Démissionner de son travail n’ouvre pas toujours les portes du chômage. Quelles qu’en soient les raisons, avant de quitter votre emploi pour créer votre entreprise, vous devez bien réfléchir. À quel moment le faire ? Comment s’y prendre ? Nous vous proposons ici de voir comment s’y prendre si l’on souhaite quitter son emploi pour créer sa propre entreprise.

Pourquoi démissionner pour créer son entreprise ?

Si votre contrat, que ce soit un CDD ou un CDI ne vous intéresse plus. Si vous voulez plus d’autonomie financière, vous pouvez penser à créer votre propre entreprise. Ainsi vous pouvez vous lancer soit dans une entreprise similaire que celle de votre employeur ou changer de domaine d’exercice, mais il est souvent nécessaire de quitter son emploi.

En effet, en conservant son emploi, vous risquez de ne pas avoir assez de temps pour préparer le lancement de son entreprise, puisqu’on doit remplir les obligations et horaires de travaux de votre employeur. De plus, vous n’êtes pas libres de vos mouvements puisque vous êtes sous contrat donc avec des règles à respecter.

Comment quitter son emploi pour créer son entreprise ?

La méthode de rupture du contrat de travail avec votre employeur a une grande importance au niveau financier. En effet, si vous perdez votre emploi suite à un licenciement pour motif personnel ou économique, suite à un plan de départ volontaire ou à une rupture conventionnelle du contrat, alors, vous pourrez bénéficier des dispositifs d’aides au retour à l’emploi, tels que l’ARCE ou l’ARE. Cependant, si vous avez démissionné, vous ne pourrez pas bénéficier de ces aides. 

Si toutefois vous bénéficiez encore de vos aides, choisissez avec soin votre statut juridique et votre régime d’imposition des bénéfices, pour de meilleurs revenus.

Néanmoins, avant de quitter définitivement son emploi, vous pouvez passer d’abord par des mesures transitoires telles que le congé pour création d’entreprises ou alors le passage à temps partiel pour création d’entreprises. Ces dispositifs vous laissent le temps de bien préparer la mise sur pied de votre entreprise avant de démissionner.

Quitter son entreprise pour créer son entreprise : quelques règles à suivre !

Bien que vous ayez quitté votre travail pour lancer votre propre entreprise, vous avez tout de même quelques obligations comme le respect de la clause d’exclusivité, la clause de non-concurrence et l’obligation de loyauté en cas de rupture de votre contrat de travail.

En effet, la clause d’exclusivité interdit au salarié de travailler pour un autre employeur. Ayant effet uniquement pendant l’exécution du contrat de travail, elle n’est plus appliquée si vous quittez votre travail en rompant le contrat de travail.

L’obligation de loyauté vous concerne si vous décidez de créer une entreprise en travaillant, car vous aurez l’obligation de faire normalement votre travail sans poser d’acte de concurrence ou contraire à l’intérêt de l’entreprise.

La clause de non-concurrence entre en vigueur à la rupture de votre contrat de travail et vous empêche de vous lancer dans une activité concurrente à celle de votre employeur dans le même espace géographique, sur une période donnée. 

Avant de quitter son emploi pour créer son entreprise, il faut donc prendre en considération toutes les recommandations afin de ne pas tomber sous le coup de la loi.

Tout savoir sur la facturation ! 

Découvrez notre e-book dédié à la facturation des auto-entrepreneurs et simplifiez vos démarches. Entrez votre email pour le recevoir directement dans votre boite mail. 

L'e-book est dans votre boite mail !

Pin It on Pinterest

Share This