Débutant ou non, fixer le montant de son taux journalier moyen, souvent abrégé en TJM, n’est pas une exercice facile. C’est ce qui vous permet de vivre et d’assurer votre activité. Il est nécessaire de le choisir intelligemment pour ne pas prendre un risque qui peut faire fuire un potentiel client ou faire partir un client fidèle. 

Demandez autour de vous pour définir votre TJM

Pour avoir un ordre d’idée de ce qui se pratique, n’hésitez pas à demander à votre réseau. Les freelances sont une grande famille qui s’entraident entre eux. Vos confrères et consoeurs n’hésiteront pas à vous donner des conseils pour définir votre taux journalier moyen. C’est aussi une première vue du marché, vous avez l’occasion de connaître les différents tarifs et les justifications possibles. Mais ne vous arrêtez pas aux avis de vos contacts ou de votre réseau, ayez une vision globale. Demandez sur des forums, faites vous accompagner par des experts. Par exemple, un bon moyen de définir son TJM est de commencer son activité en portage salarial

Le marché de l’indépendance 

Pour avoir une vue d’ensemble des différents TJM, vous pouvez scruter les sites de mise en relation entre les freelances et les entreprises. Certains sites ou plateformes affichent le TJM avec des informations complémentaires qui peuvent vous aiguiller dans vos choix. Attention, les montants peuvent avoir des écarts entre eux. Il ne faut pas essayer de se mettre au plus bas, car vous prenez le risque de donner l’impression que la valeur de votre travail est moindre. De plus, il serait compliqué de justifier une future hausse du prix de votre prestation. Il ne faut pas éviter d’avoir un TJM trop élevé car les clients sont toujours à la recherche de la bonne affaire avec un rapport qualité – prix. Il ne vous reste plus qu’une chose à faire, scrutez les offres en général et ensuite en fonction de votre secteur. 

Les simulateurs de taux journalier moyen

Vous pouvez aussi essayer les simulateurs qui vous offre une certaine vision de votre rémunération. Ces outils sont très pratiques, car vous pouvez rentrer le chiffre d’affaires que vous souhaitez et vous aurez un résultat qui prend en compte vos demandes avec les détails. Vous pouvez avoir une estimation de vos charges, de vos impôts et même une fourchette de vos bénéfices. Trouvez le bon simulateur car il en existe plusieurs qui peuvent vous proposer des fonctionnalités différentes avec des résultats variables. Il faut prendre du recul et ne pas prendre au comptant ce qu’il affichera pour éviter les erreurs d’appréciation. 

Des sociétés de portage salarial comme AD’Missions, vous propose aussi des simulateurs qui sont très abouties, avec des résultats qui respecteront vos critères.

Définir son TJM en fonction du budget du client

Il est à la source de votre activité car vous allez réaliser ensemble un projet. Votre client vous proposera son budget sur ce projet. Surtout en tant que freelance, vous gérez chaque aspect de votre activité comme la relation client. Le but n’est pas de marchander sur le montant de la prestation et de travailler au rabais mais de comprendre ses besoins. Il ne faut jamais travailler gratuitement même en tant que freelance débutant. Connaître le budget alloué à un projet vous permet d’ajuster votre rémunération et de mieux travailler avec votre client.