Fabien Rossiaud est le fondateur de la société 1’Pulser créée il y a pratiquement 15 ans. Dans ce portrait il raconte comment il a eu l’idée de son entreprise, ce qu’il aime aujourd’hui dans son travail et donne de précieux conseils à tous·tes les entrepreneur·es qui souhaiteraient se lancer.

Commercialiser avec plaisir

La société 1’Pulser est spécialisée en relation client, développement d’activité, en développement commercial. L’équipe se compose de 3 personnes + un réseau de consultants indépendants en fonction des projets. Leur public : des entrepreneur·es, entreprises mais aussi des plateformes d’accompagnement (institutionnelles, CCI, Chambres des Métiers etc …) 

“On permet à nos clients de structurer leur démarche de commercialisation, d’être plus efficaces et de commercialiser avec plaisir.” 

Nous avons demandé à Fabien comment lui était venu l’idée de son entreprise et nous avons fait un retour à l’époque où les mails n’existaient pas encore … 

“À l’époque, je voulais déjà entreprendre et créer une agence web mais le marché n’était pas du tout là. Je me suis fait embaucher par un imprimeur qui souhaitait créer un service internet. À l’époque, un véhicule passait faire la tournée des clients (on récupérait des disquettes) pour les livrer l’après-midi. Avec internet, et notamment les mails, on supprimait ces déplacements. 4 mois après, tout était en place et on m’a proposé un poste de commercial.
J’ai fait cela pendant 3 ans, ça se passait bien, mes résultats étaient bons. Au bout d’un certain temps, j’ai demandé à mon patron une formation commerciale, car oui je n’étais pas commercial moi ! J’ai fait cette formation mais j’ai trouvé ça étrange … En effet, j’avais la sensation que si j’appliquais ce que je venais d’apprendre, j’allais à l’envers de tout ce que je faisais jusqu’à aujourd’hui. Pourtant j’avais de bons résultats. J’ai donc fait une autre formation. Même topo…” 

À partir de là, Fabien se demande donc comment on forme les gens à faire de la commercialisation. Une question qui l’a pris de passion. 

“J’ai récupéré tous les modules de formation que je pouvais : EM Lyon, HEC, etc … et j’ai compris alors ce qui clochait. On apprend aux gens à vendre, mais pour moi vendre ça n’existe pas, la vente c’est une conséquence d’une relation. À partir du moment où on a l’intention de vendre quelque chose à quelqu’un, pour moi, il y a un truc de bizarre et qui ne fonctionne plus.” 

Fabien a donc commencé à développer ses propres modules de formation. 

“La société 1’Pulser est basée sur une vision de la commercialisation qui n’est pas celle de “je vais vous vendre quelque chose” mais qui est celle de “donner de la visibilité à une offre de service ou de produit puis s’intéresser à comment les gens achètent”. Tout part de là.”

Avec cette vision et ces constats, ils ont développé beaucoup de prestations différentes : conseils,  formations, actions commerciales ou encore animation d’événements. 

Difficultés et bénéfices de l’entrepreneuriat

Nous avons ensuite demandé à Fabien qu’elles avaient été ses principales difficultés. 

“Pour moi, c’était les 3 premières années. Ça a pris beaucoup plus de temps que ce que j’imaginais. Je me suis rendu compte qu’il y avait un facteur 3 de temps et forcément c’est frustant. Après ça dépend des dirigeants, mais pour moi c’est ce qu’il s’est passé.” 

Une création d’entreprise qui apporte plein de bonnes choses aussi … 

“Évidemment cela m’apporte un épanouissement personnel démultiplié. Cette démultiplication est certainement dû au niveau de responsabilité. On ne peut pas dire que c’est de la faute des autres ou du marché.” 

Enfin, nous avons proposé à Fabien de donner ses conseils aux futurs entrepreneur·es et actuel·les dirigeant·es. 

“Mon premier conseil : être le plus près possible de ce qu’on a envie de faire et être vraiment pointu dans ce que l’on va proposer.
Mon second : toujours garder un espace de prise de recul dans le développement de son activité. Ça passe par des échanges avec d’autres dirigeants, de l’accompagnement plus spécifique, etc …
Mon troisième : Arrêtez de vendre ! Posez vous plutôt la question : comment les prospects peuvent me demander, m’acheter mon offre ?” 

Il conclu : 

“Le fait de faire cela accélère le processus de développement à la fois de l’individu et à la fois de l’activité.” 

N’hésitez pas à vous renseigner sur l’activité de Fabien sur son site 1’Pulser. Merci à lui pour cet échange inspirant. 

Les outils indispensables pour créer son entreprise

 

NOUVEAU 

Découvrez notre dernier livre blanc sur les outils indispensables pour lancer son activité !  

 

L'e-book est dans votre boite mail !

Pin It on Pinterest

Share This