Optimisez l’acquisition de vos prochains talents avec le chatbot Hippolyte

Optimisez l’acquisition de vos prochains talents avec le chatbot Hippolyte

Aujourd’hui, le chatbot se développe dans tous les domaines. Son utilisation envahie la sphère des Ressources Humaines et plus particulièrement les processus de recrutement. Yes We Code dévoile sa nouvelle solution : Hippolyte RH

Comment est né le chatbot Hippolyte ?

Hippolyte a vu le jour en novembre 2018 par la société Yes We Code, elle-même créée en décembre 2013. Gauthier Bailleul, CEO de Yes We Code est parti d’un constat : les recruteurs passent 80% de leur temps avec leurs logiciels plutôt qu’avec leurs candidats. La mission d’Hippolyte RH est d’inverser ce ratio grâce au pouvoir de l’intelligence artificielle ! 

Hippolyte est le résultat d’une réflexion sur deux axes : l’entreprise et le candidat.

Du côté entreprise, Hippolyte aide les services RH à gagner du temps dans leur recrutement et à se concentrer sur leur cœur de métier, en validant à leur place l’adéquation entre les profils des talents et la culture de leur entreprise. Hippolyte valorise leur marque employeur en délivrant une expérience immersive aux candidats qui souhaitent postuler à leurs offres d’emploi.

D’un point de vue candidat, Hippolyte offre davantage d’instantanéité au processus de recrutement en leur posant des questions en amont de l’entretien. Hippolyte s’assure que le poste convoité correspond à leurs attentes en termes de missions, de management… 

Comment Hippolyte répond-il aux problématiques de recrutement des entreprises ?

Hippolyte peut être implémenté sur différents supports : page carrière de l’entreprise, Messenger, LinkedIn, Twitter, SMS, WhatsApp… L’une de ses principales forces par rapport aux autres chatbots existants sur le marché est de préqualifier les candidats grâce à des questions sur leurs hard skills et soft skills. 

En fonction des critères définis en amont par le recruteur, Hippolyte met en situation les talents à travers une liste de questions personnalisées et de mises en situations. Leurs réponses sont analysées et un score compris entre 1 et 10 est attribué à chaque candidat. Grâce à son tableau de chasse, le recruteur découvre les talents sélectionnés par Hippolyte : leurs profils, leurs CVs, les synthèses d’évaluations, les scores obtenus aux différentes questions, l’historique des échanges entre les candidats et Hippolyte… 

Le recruteur peut ensuite rentrer directement en contact avec les talents par le biais d’un chat pour affiner sa sélection et convenir d’un éventuel entretien. Ce n’est alors plus l’intelligence artificielle qui échange avec le candidat mais l’être humain !

À lire aussi : Station F, le bilan après deux ans d’ouverture

French Tech Tremplin, le nouveau programme pour favoriser la diversité dans l’entrepreneuriat

French Tech Tremplin, le nouveau programme pour favoriser la diversité dans l’entrepreneuriat

Comment favoriser la diversité dans l’entrepreneuriat ? La French Tech a peut être une solution. Elle lance un programme dédié aux populations sous-représentées dans le milieu des start-ups dont l’objectif est de rééquilibrer les chances.

Nous voulons aller chercher les talents, l’esprit d’entreprise partout où ils sont c’est-à-dire partout en France.

En effet, trop de potentiels sont freinés par des obstacles socio-économiques comme les financements, les formations, les réseaux. La French Tech doit être pluriel à l’image de notre société.

French Tech Tremplin c’est 2 programme :

  • un programme « Prépa » : formation intensive à temps plein permet aux entrepreneurs en herbe d’acquérir les compétences et codes dont ils ont besoin pour étoffer leur projet, du concept au prototype testé sur le marché,
  • un programme « Incubation » : permettre à leur entreprise de se développer dans un environnement favorable pour réussir la phase d’entrée sur le marché.

Plusieurs rencontres sont prévues cet été et les inscriptions sont possibles jusqu’au 15 septembre.

Start-up cherche associé·e (et inversement)

Start-up cherche associé·e (et inversement)

Vous avez envie de vous lancer dans l’entrepreneuriat mais vous n’avez pas d’idée ? À l’inverse, vous avez une idée mais vous lancer seul·e ne vous emballe pas plus que ça ?

Alors pourquoi pas envisager de s’associer avec une autre personne. Les Echos proposent justement une rubrique pour les entrepreneur·euses qui recherchent des associé·es. Que vous soyez entrain de porter un projet ou simplement intéressé·e, n’hésitez pas à consulter cette rubrique mise à jour tous les mois.

À lire aussi : Comment trouver un nom pour son entreprise ?

Hausse des créations d’entreprises en juin 2019

Hausse des créations d’entreprises en juin 2019

Dans une étude de l’INSEE parue le 12 juillet dernier, on apprend la hausse des créations d’entreprises pour le mois de juin 2019.

En juin 2019, le nombre total de créations d’entreprises tous types d’entreprises confondus est en hausse de +3,0 %. Sachant que cette hausse était de +0,1% au mois de mai 2019.

* Données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrables.
Source : Insee, REE (issu de SIRENE).

Parmi ces entreprises, l’INSEE rapporte que près de la moitié des créations sont des demandes d’immatriculations de micro-entrepreneurs. Les immatriculations pour cette catégorie augmentent de +2,5%.

Le nombre cumulé d’entreprises créés ces douze derniers mois augmente fortement car il est de +15,9 %. Tous les types de création d’entreprises sont en hausse : micro-entrepreneurs +26,6%, entreprises individuelles classiques +10,0% et, les sociétés +6,0 %.

Les Echos notent que le secteur du soutien aux entreprises participe à l’essor des créations d’entreprises. En effet, sur les 3 derniers mois, il y a plus de 7 000 entreprises créés dans ce secteur.

Les Echos ajoutent que cette tendance devrait se poursuivre notamment grâce à la loi Pacte. En effet, celle-ci vise tout particulièrement à faciliter la création d’entreprise.

À lire aussi : la comptabilité des micro-entreprises

Pin It on Pinterest